Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Les actualités Histoire avec le Bulletin d'Espalion

Retrouvez les actualités Histoire avec le Bulletin d'Espalion

Histoire. Crimes dans l'Espalionnais (3)

Histoire. Crimes dans l'Espalionnais (3)

Nous revenons, dans cet épisode, sur l’affaire de la Bessette, afin de donner des précisions sur le déroulement des faits. Ce faisant, on va s’apercevoir que le meurtrier était forcément quelqu’un qui avait l’habitude de rendre visite aux Maurel, vu sa parfaite connaissance des lieux. Et les soupçons vont se porter sur un homme en particulier : Jean-Auguste Boudou.

Publié le 19/01/2023 à 06h30
Histoire. Crimes dans l'Espalionnais (2)

Histoire. Crimes dans l'Espalionnais (2)

Pendant les vingt-huit mois qui suivirent le double assassinat du Moulin de Verrières, on n’entendit plus parler du meurtrier de la «Vallée Rouge», en tout cas jusqu’à ce jour du 12 août 1951 (un dimanche) où l’on retrouva, à la Combe d’Ardennes, le corps ensanglanté de madame veuve Prat. Puis, moins de sept mois plus tard, ce fut au tour des époux Maurel et de leur fille de succomber sous les coups portés par leur assassin dans leur propriété de la Bessette…

Publié le 12/01/2023 à 00h00
Histoire. Crimes dans l'Espalionnais (1)

Histoire. Crimes dans l'Espalionnais (1)

À partir de la fin décembre 1946, et jusqu'au mois d'avril 1953, onze meurtres ensanglantèrent la région d'Espalion, au point que cette partie de vallée où coule le Lot fut qualifiée de «vallée rouge». Des incendies criminels, destinés à camoufler les meurtres, ou du moins à effacer les traces de l’assassin (ou des assassins), furent également allumés, sauf dans un cas où le meurtrier, vraisemblablement dérangé, n’eut pas le temps d’accomplir sa besogne de pyromane. Les enquêteurs n’ayant pas trouvé la moindre piste pendant près de cinq ans, il fallut attendre une troisième affaire, celle de la Combe d’Ardennes, pour qu’un suspect soit enfin identifié. Toutefois, ce dernier sera innocenté suite à une autre affaire criminelle qui dirigea les soupçons sur un deuxième individu, lequel clama son innocence après avoir avoué sous la contrainte. Il n’y a que pour la dernière affaire — la cinquième — où l’on fut certain du coupable. De sorte que beaucoup de zones d’ombre demeurent dans ces assassinats perpétrés avec une sauvagerie sans égale…

Publié le 04/01/2023 à 14h38
Histoire : la révolte des croates 

Histoire : la révolte des croates 

En cette année 1943, les Français supportent de plus en plus mal l'occupation allemande qui est cause de bien des maux. Non seulement il est difficile de subvenir aux besoins quotidiens de sa famille, faute d’un ravitaillement suffisant, mais encore certains vivent dans l’angoisse d’être dénoncés aux Allemands ou à l’administration collaborationniste de Vichy, parce qu’ils sont juifs, parce qu’ils sont jeunes et sans emploi — et donc susceptibles d’être envoyés en Allemagne dans le cadre du STO —, ou encore parce qu’ils soutiennent la Résistance. Pourtant, cette même année 1943 apporte quelques motifs d’espérer, la puissante armée allemande, que l’on croyait invulnérable, venant de subir un cuisant échec — le 2 février 1943 — devant Stalingrad. Trois mois plus tard, la défaite de l’Afrikakorps sera consommée et les forces de l’Axe définitivement chassées d’Afrique du Nord. C’est dans ce contexte que va prendre place la «révolte des Croates» à Villefranche-de-Rouergue.

Publié le 29/12/2022 à 00h00
L’ABBÉ JEAN GAYRAUD (épisode 3 et fin) Héros méconnu de la Grande Guerre

L’ABBÉ JEAN GAYRAUD (épisode 3 et fin) Héros méconnu de la Grande Guerre

Ayant obtenu son transfert sur le front, Jean Gayraud se montrera d’une aide précieuse pour les zouaves de son régiment, soignant aussi bien les corps blessés que les âmes, distribuant ses propres colis, s’assurant de l’ordinaire jusqu’à servir lui-même la soupe, et risquant sa vie à de multiples occasions pour venir en aide aux blessés ou relever les morts. Jean Gayraud mourra en héros sur le champ de bataille, sa bravoure ayant été récompensée par la Croix de guerre et la Médaille militaire.

Publié le 15/12/2022 à 00h00
L'ABBÉ JEAN GAYRAUD (épisode 2) Héros méconnu de la Grande Guerre

L'ABBÉ JEAN GAYRAUD (épisode 2) Héros méconnu de la Grande Guerre

Tout au long de sa courte vie de prêtre, Jean Gayraud se montra d’une générosité et d’un dévouement peu communs, consacrant une grande partie de son temps (et de son argent) aux pauvres et aux malades, tandis que lui-même vivait avec bien peu de choses. Puis, vint le jour où il dut partir à la guerre…

Publié le 08/12/2022 à 00h00
Histoire : l'abbé Jean Gayraud, héros méconnu de la Grande Guerre (épisode I)

Histoire : l'abbé Jean Gayraud, héros méconnu de la Grande Guerre (épisode I)

L’abbé Jean Gayraud, avant de devenir l’un de ces héros de la Première Guerre mondiale, récipiendaire de la Croix de guerre et de la Médaille militaire, se distingua auparavant en tant que prêtre au service des autres, passant notamment un nombre incalculable d’heures au chevet des malades, même si, pour cela, il devait prendre sur son temps de sommeil qui était déjà fort restreint. Austère pour lui-même, allant parfois jusqu’à se priver du strict nécessaire, mais prodigue envers les pauvres, il se donnait sans compter et sans compter donnait tout ce qu’il avait. 

Publié le 01/12/2022 à 00h00
Histoire : la chapelle Notre-Dame de Treize-Pierres

Histoire : la chapelle Notre-Dame de Treize-Pierres

A Villefranche-de-Rouergue, la chapelle Notre-Dame de Treize-Pierres est aujourd’hui célèbre pour abriter de magnifiques fresques dues au peintre d’icônes Nicolaï Greschny. Ce dernier a notamment représenté, dans le chœur de la chapelle, le miracle qui décida la population villefranchoise à édifier, au début du XVIe siècle, un sanctuaire en l’honneur de la Vierge Marie. C’est ainsi que nous prenons connaissance de la fameuse vision du charretier Colonges…

Publié le 17/11/2022 à 00h00
Estaing. Histoire : Estaing son église et son saint

Estaing. Histoire : Estaing son église et son saint

Lorsque l’on évoque Estaing, on pense immédiatement à son château qui, juché sur une éminence rocheuse, est pour le moins impressionnant. Cependant, à Estaing, il est un autre monument assurément digne d’intérêt : l’église Saint-Fleuret dont la construction remonte au XVe siècle. Comme son nom l’indique, cet édifice est dédié à saint Fleuret, un évêque régionnaire qui, au Ve siècle de notre ère, accomplit plusieurs miracles à Estaing où il décéda brutalement, laissant aux Estagnols son corps transformé depuis en ces précieuses reliques conservées à l’intérieur de l’église.

Publié le 10/11/2022 à 00h00
Coubisou. L'église Saint-Martial et la chapelle Notre-Dame del Boy Les deux autres monuments religieux de Coubisou

Coubisou. L'église Saint-Martial et la chapelle Notre-Dame del Boy Les deux autres monuments religieux de Coubisou

Dans les deux derniers numéros du Bulletin d’Espalion, nous avons évoqué le riche patrimoine religieux de la commune de Coubisou. Il nous reste, toutefois, deux autres monuments à étudier : l’église Saint-Martial à Nadaillac et la chapelle Notre-Dame del Boy à Cabrespines qui nous réservent, elles aussi, quelques belles surprises.

Publié le 03/11/2022 à 00h00
Histoire : le Monastère et ses croix de pierre

Histoire : le Monastère et ses croix de pierre

A environ 6 km au nord – nord-ouest de Coubisou se trouve le village du Monastère qui, comme son nom l’indique, fut le lieu d’établissement d’un couvent. Aujourd’hui, s’il ne reste plus grand-chose des bâtiments conventuels, le Monastère peut encore s’enorgueillir de posséder une église gothique du XVe siècle et, surtout, quatre croix de pierre tout à fait exceptionnelles.

Publié le 27/10/2022 à 00h00
Coubisou. Coubisou, son église et son saint

Coubisou. Coubisou, son église et son saint

Le village de Coubisou, situé à environ 7 km d’Espalion, possède une église (à moitié romane et à moitié gothique) dédiée à un saint peu connu (saint Védard) et abritant une remarquable Pietà de pierre du XVIe siècle.

Publié le 20/10/2022 à 00h00
Villeneuve. Villeneuve d'Aveyron,  son passé médiéval et son église

Villeneuve. Villeneuve d'Aveyron, son passé médiéval et son église

Villeneuve, cité médiévale située dans la partie ouest du département de l'Aveyron, fut d'abord une sauveté avant de devenir une bastide. Elle a conservé de très nombreuses traces de son riche passé moyenâgeux, à commencer par son église, à la fois romane et gothique.

Publié le 13/10/2022 à 00h00
Le père missionnaire Adrien Caussanel

Le père missionnaire Adrien Caussanel

Le père missionnaire Adrien Caussanel, originaire de La Capelle-Bleys (commune du Ségala), passa une bonne partie de sa vie en Inde où il fit de nombreuses conversions et, surtout, vint en aide aux plus démunis. Il fut également le fondateur, dans ce pays d’Asie du Sud, des Frères du Sacré-Cœur de Jésus. De sorte que, quatre-vingt-douze ans après sa disparition, ce personnage jouit toujours, en Inde, d’une grande notoriété.

Publié le 06/10/2022 à 00h00
Estaing. Estaing, un château et une illustre famille

Estaing. Estaing, un château et une illustre famille

En arrivant à Estaing, cité médiévale située au nord-est du département de l’Aveyron, on ne peut être qu’impressionné par la masse de son château qui, positionné sur ...

Publié le 22/09/2022 à 00h00
Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale