Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Les actualités en Terres d'Aubrac avec le Bulletin d'Espalion

Retrouvez les actualités en Terres d'Aubrac avec le Bulletin d'Espalion

Traditions et patrimoine. Le tour du Monde avec une musette pour seul bagage

Traditions et patrimoine. Le tour du Monde avec une musette pour seul bagage

La Maison de la Cabrette de Cantoin a élargi ses horizons et propose désormais de découvrir la plus grande collection au monde de cornemuses, leurs histoires, leurs facteurs, leurs joueurs, leurs cultures, dans un espace agrandi et modernisé.

Publié le 11/07/2020 à 18h16
Aubrac. Où sont passés les “sapins” ?

Aubrac. Où sont passés les “sapins” ?

Si vous passez par Aubrac et par Nasbinals, vous constaterez des changements dans le paysage dûs à de récentes coupes à ras de bandes boisées. Une évolution paysagère qui peut surprendre, mais justifiée par l’âge des épicéas qui les composaient. Et qui nous rappelle que le plateau n’est pas figé.

Publié le 11/07/2020 à 14h59
L’Aubrac de Léonie. L’imaginaire de la carte

L’Aubrac de Léonie. L’imaginaire de la carte

Sinon dans les fantaisies de Borges*, la carte n’est pas le territoire, mais un modèle simplifié permettant de le représenter, comme un portrait ou une description. Mais avant tout cela, la carte est histoire de rencontres. Entre le cartographe et son sujet d’abord, puis avec le lecteur auquel il livre son interprétation. Avec Léonie Schlosser, l’art de la carte s’éloigne de la science pour épouser les contours sensibles de l’Aubrac, et c’est un nouveau territoire qui émerge, «à la taille du doigt», sur lequel se pencher et simplement se dire «je suis là». Une carte à vivre, une carte en céramique.

Publié le 11/07/2020 à 14h34
Histoire de tourisme. Aubrac, station estivale et d’altitude

Histoire de tourisme. Aubrac, station estivale et d’altitude

Après la Révolution, l’abandon et la ruine de l’hôpital-monastère d’Aubrac, le village connut, entre la fin du XIXe siècle et la première moitié du XXe, une seconde vie grâce au tourisme “d’altitude” et aux “gaspejaïres”, souvent des Parisiens de retour au pays, qui venaient y faire des cures d’oxygène et de petit lait (la “gaspe”, consommée à même les burons). D'où la multiplication des hôtels.

Publié le 30/03/2017 à 10h44
Vines, Cantoin, Nord-Aveyron. La Maison de la Cabrette et des Traditions de l'Aubrac

Vines, Cantoin, Nord-Aveyron. La Maison de la Cabrette et des Traditions de l'Aubrac

Ouverte depuis juillet 2014, cette maison est née d'une triple rencontre entre André Raynal, maire de Cantoin, André Ricros, cabretaïre, collecteur et collectionneur, directeur de l'Agence des Musiques des Territoires d'Auvergne (AMTA), et Jean-Dominique Lajoux, photographe et cinéaste ayant participé dans les années 60 à un programme de recherche du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) sur la zone Aubrac*.

Publié le 11/07/2015 à 17h54
Livre & CD. Bouscatel, Roman d'un cabretaïre (livre et CD)

Livre & CD. Bouscatel, Roman d'un cabretaïre (livre et CD)

Cette chronique est parue dans le cadre d'un article sur la cabrette dans Terres d'Aubrac n°3 en 2015 : “La cabrette, cornemuse de l'Aubrac et star des bals”

Publié le 11/07/2015 à 17h29
Tradition et modernité. La cabrette, cornemuse de l'Aubrac et star des bals

Tradition et modernité. La cabrette, cornemuse de l'Aubrac et star des bals

La cabrette, musette de son vrai nom, puise ses racines dans l'histoire de l'Aubrac. Cette cornemuse née au XIXe siècle est considérée comme «l'instrument populaire le plus abouti en France»(1). Au-delà du folklore, son histoire nous emmène dans un monde tout à la fois populaire et d'initiés, précurseur dans le domaine de la mixité des musiques urbaines.

Publié le 11/07/2015 à 16h12
Mon Aubrac. André Valadier, fils de l’Aubrac

Mon Aubrac. André Valadier, fils de l’Aubrac

À la première personne du singulier, André Valadier préfère la première du pluriel. Il n’y a là nulle coquetterie. «Un homme seul ne peut rien. Si j’ai pu, parmi vous et avec vous, faire œuvre utile, c’est dû avant tout à votre adhésion, à votre confiance», déclarait-il ainsi, naturellement, lorsqu’en décembre 2011, il recevait des mains de Jean-Charles Arnaud, président de l'INAO, l'Institut National des Appellations d'Origine, la Croix de la Légion d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre. Une oeuvre collective donc. Mais que serait l’équipe sans un bon capitaine ? Et la chute d’eau sans la turbine qui transforme la force en énergie ? (par Michel Heuillet dans Terres d’Aubrac n°2, mai 2014)

Publié le 31/05/2014 à 23h17
Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale