Découvrez Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Clément Cabanettes. Du Rouergue à la Pampa, portrait d’un aventurier [3]

Les chroniques. Mars 1884. Le potentiel agricole et humain de la jeune république Argentine a révélé Clément Cabanettes à lui-même, et l’aventurier s’est mué en meneur d’hommes. Une étape importante de l’aventure colonisatrice aveyronnaise fut la rencontre avec François Issaly. Ce dernier, reparti chercher sa famille en Rouergue, est devenu le bras droit de Cabanettes pour recruter les candidats au départ.

Clément Cabanettes. Du Rouergue à la Pampa, portrait d’un aventurier [3]
La statue de Clément Cabanettes à Pigüé (photo Jiròni B.). - Jiròni B.

De l'aventurier au meneur d'hommes.

François Issaly, reparti en France en mai 1883, presse le futur “Don Clemente” de le rejoindre au pays.

Alors que Clément Cabanettes a finalement fait affaire avec le créole Eduardo Casey et arrêté son choix sur des terres situés au pied de la sierra de Cura Malal, il peut enfin rejoindre Issaly en Aveyron pour finaliser l’information et le recrutement des colons.

Été 1884 : la moisson aveyronnaise

Le 24 juin 1884, Cabanettes arrive enfin à Rodez, où il s’installe à l’hôtel Biney. Son arrivée est annoncée dans l’Aveyron...

Il vous reste 90% de l'article à lire.

Vous devez bénéficier d'un abonnement premium pour lire l'article.

Abonnement sans engagement
Déjà abonné ? Connectez-vous
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Clément Cabanettes. Du Rouergue à la Pampa, portrait d’un aventurier [3]