Découvrez Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Quilles de huit. Reprise en douceur à Paris sur un air de déjà-vu

Amicalisme - Paris.

Quilles de huit. Reprise en douceur à Paris sur un air de déjà-vu
Le trio masculin gagnant de la première manche.

Quilles de huit à Paris

Les joueurs et joueuses de quilles parisiens ont renoué avec la compétition ce week-end, sur le terrain de Saint-Cloud. Force est de constater qu’ils ont démarré la saison 2023 en mode «diesel». Parce qu’avec seulement cinq joueurs au-dessus des 50 de moyenne et une seule équipe ayant atteint la barre des 600, on ne peut pas dire que leurs performances nous ont fait grimper aux rideaux.

Qui plus est, la lecture des premiers résultats suscite un sentiment de déjà-vu chez tout aficionado des quilles qui se respecte. Nous l’avions déjà écrit à l’aube de la saison 2018, nous pouvons le répéter en ce début 2023 : «le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est bon, on est bon»… et on pourrait rajouter «qu’on s’nomme Besombes, qu’on soit Guibert, quand on est bon, on est bon». Car vous l’avez compris, on retrouve déjà en haut des classements par équipes et en individuels, nos amis Denis et Gary Guibert avec leur équipe chez les hommes, et la toujours ravissante Valérie Besombes chez les féminines. Que dire de plus sinon que c’est toujours la même chanson.

Au titre des belles surprises du jour, on notera la belle manche réalisée par l’équipe Calmel 1 qui, cette année, va surement donner du fil à retordre aux équipes Valenq et Olié. Surtout si Jonathan Fabre réitère sa performance du jour, à savoir un superbe score de 159 seulement entaché par un «chou» lors du dernier coup de 20 mètres qui l’empêche de remporter la manche au niveau individuel.

À lire aussi : Les quilles “are back in the town”

Une autre belle surprise permet d’évoquer un joueur dont on ne parle pas beaucoup — vous me direz, lui-même aussi ne parle pas beaucoup — il s’agit de Julien Baudy qui est capable de vous claquer un score de 152 (106 après deux parties) alors que ses derniers coups de quillou datent de l’été 2022. Une maxime en anglais dit que «Nobody’s perfect*» mais parfois Julien Baudy peut l’être.

Finalement, chez les féminines, on notera aussi le retour, après une année de repos, de notre amie Joëlle Besombes qui n’a pas perdu son niveau puisqu’avec un score de 91, elle s’est déjà solidement installée à la deuxième place de la catégorie.

Le sprint de la saison 2023 est donc lancé. Rendez-vous à la deuxième manche samedi et dimanche prochains sur Belleville… si la météo le permet car ce week-end à Saint-Cloud, on l’a échappé belle entre les averses.

Résultats par équipes : Guibert (SA) 600, Calmel 1 (SA) 586, Valenq (SA) 565, Enjalbert (SQR) 560, Dauban (SA) 552, Cayla (SQR) 547, Robert (SQR) 510, Calmel 2 (SA) 507, Deconquand (SQR) 494, Pezet (SQR) 439, Naudan (SQR) 422, Aygalenc (SA) 414, Moles (SQR) 327.

Résultats individuels : Gary Guibert (SA) 161, Denis Guibert (SA) 161, Jonathan Fabre (SA) 159, Julien Baudy (SA) 152.

Catégorie féminines : Valérie Besombes (SA) 100, Joelle Besombes (SA) 91, Laurie Gineston (SQR) 80, Eloïse Mas (SA) 77, Séverine Brégou (SA) 64.

Catégorie cadets : Valentin Cayla (SQR) 113.

Catégorie minimes : Gabin Cantala (SA) 78.

Catégorie poussins : Antonin Rolland (SQR) 62.

Al cop que ven

* Autrement dit «personne n’est parfait».

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Quilles de huit. Reprise en douceur à Paris sur un air de déjà-vu