Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Carrefour de la Barrière II. Espalion : Quelle règle s'applique sur les deux stops à l'équerre du Carrefour de la Barrière ?

Carrefour de la Barrière II. Espalion : Quelle règle s'applique sur les deux stops à l'équerre du Carrefour de la Barrière ?

Le carrefour de la Barrière est un véritable point noir. Ce n'est pas la place de l'Étoile, mais c'est le seul endroit du Nord-Aveyron où le klaxon rythme le trafic. En sont responsables deux stops perpendiculaires au droit d'un axe prioritaire mal signalisé.

Il suffit de s'installer à la terrasse du Flore ou du Café du Midi un vendredi matin, jour de marché, ou en fin d'après-midi à la sortie des bureaux et des établissements scolaires, pour assister à un ballet automobile espalionnais qui, par chance, n'entraîne que peu d'accidents, sinon bénins.

Du point de vue du Code

Nous nous sommes demandé quelle règle(s) s'applique(nt) dans ce cas précis, et avons posé la question aux deux auto-écoles riveraines de la Barrière. Pour Marie-Pierre (“Marie”, rue Antoine-Fanguin), si deux véhicules se trouvent au même moment aux deux stops, «il faut mentalement “effacer” les stops, et c'est logiquement la priorité à droite qui s'applique». Un point de vue confirmé par Adeline, de chez William's, avenue de Saint-Côme.

De nombreux automobilistes, s'appuyant sur cette règle de la priorité à droite, ont tendance à considérer que le stop côté Saint-Côme est prioritaire sur l'autre. Pour peu que l'usager sortant de la rue Docteur Trémolières manque d'audace, ou pense également ne pas avoir la priorité, les coups de klaxon retentissent derrière lui.

À lire : Espalion : la barrière, un carrefour sans signalisation...

En fait, les deux monitrices s'accordent sur un point : cette notion de priorité n'est valable que pour deux véhicules arrivés en même temps aux stops. Mais au stop, on est censé, comme le précise Adeline, «marquer un arrêt complet du véhicule et des roues», ce qui donne théoriquement le temps à l'autre usager, qui a déjà marqué son arrêt, de s'engager à son tour. D'autant qu'une fois que vous avez marqué cet arrêt et que vous vous engagez dans le carrefour, c'est vous qui devenez prioritaire.

Le problème, c'est que même en appliquant une règle supposée d'ordre d'arrivée, c'est le flux venant du centre-ville ou de l'avenue de Laguiole qui est prioritaire, que la direction Laguiole n'est pas indiquée, qu'en théorie le clignotant pour cette dernière n'est pas obligatoire, et que, sur les deux stops, la visibilité est mauvaise...

Adeline, même si elle n'en fait pas une règle, propose d'utiliser des informations visuelles comme les vitrines des commerces du boulevard, même si elle rappelle qu'il faut, quand on commence à s'engager, s'assurer de visu qu'une voiture n'arrive pas, comme souvent, trop vite.

Finalement, «on peut jouer la courtoisie», en plus de respecter correctement l'arrêt au stop, notamment quand on vient de Saint-Côme, puisque l'on dispose de plus d'informations visuelles sur le flux arrivant de la ville.

En fin de compte, pourquoi ne pas équiper le carrefour d'un mini rond-point, comme au niveau de l'embranchement d'Estaing, avant qu'un accident plus grave qu'un autre ne survienne ?

À lire : L'été et le délicat partage de la chaussée

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Carrefour de la Barrière II. Espalion : Quelle règle s'applique sur les deux stops à l'équerre du Carrefour de la Barrière ?