Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Activité parlementaire du député Stéphane Mazars. Cinq année de proximité

La session parlementaire s'est achevée pour laisser place aux élections présidentielles. L'occasion, pour le député de la première circonscription, Stéphane Mazars, de dresser le bilan de son action pour l'Aveyron.

Activité parlementaire du député Stéphane Mazars. Cinq année de proximité

C'est sur une note grave, avec l'intervention du président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, que s'est achevée, mercredi 23 mars, la session parlementaire débutée au printemps 2017. Ce contexte européen tragique nous rappelle l'importance de nos souverainetés, énergétique, économique comme alimentaire. Depuis mon élection, j'ai mis la proximité au cœur de mon engagement. J'ai allié un travail législatif intense à Paris et un ancrage fort sur le Ruthénois et le Nord-Aveyron, au plus près du terrain, des élus, des associations, des citoyens. Et si le mandat a été bousculé par trois crises majeures, les Gilets jaunes, le Covid et l'Ukraine, auxquelles s'ajoute en fond la crise environnementale, de nombreuses réformes, apportant des résultats très concrets, ont été menées. L'Aveyron n'a pas été oublié.

Une ruralité dynamique


Nous sommes fiers d’avoir stoppé l’hémorragie et réussi à impulser une dynamique positive dans les territoires ruraux. L’Aveyron, particulièrement, a su se saisir des dispositifs innovants dans le cadre de l’Agenda rural. Je pense aux Maisons France Services, qui rapprochent des services publics de chacun : au nombre de 21 aujourd’hui, en Aveyron. Je pense au label “Petites villes de demain” qui permet de soutenir l’investissement de 19 communes en Aveyron. Ce sont aussi 27 conseillers numériques qui ont été recrutés en appui des collectivités locales, 19 “volontaires territoriaux en administration” (qui permettent à des jeunes diplômés d’acquérir leur première expérience professionnelle au service de projets locaux et portés par les collectivités). Je pense enfin aux “Campus connectés”, qui rapprochent, là encore, l’enseignement supérieur des territoires éloignés des traditionnels pôles universitaires. Il en existe trois en Aveyron, dont un à Espalion.

 

Redéploiement des services publics


Ce redéploiement des services publics s’est accompagné d’un maintien global des dotations aux collectivités, soutenant ainsi l’investissement public local tout au long des cinq ans. Il en est question aussi pour la Justice de proximité. Je me suis battu depuis près de dix ans, et ai obtenu, dans la loi “Confiance dans l’institution judiciaire” dont j’étais le rapporteur, le retour des instructions criminelles dans notre département. Une victoire, notamment pour les victimes aveyronnaises.
L’excellent bilan du quinquennat en termes d’apprentissage vient également nourrir notre département, en soutenant considérablement son activité. Et aujourd’hui, la loi dite “Indépendants”, adoptée en janvier, vient faciliter la cession d’entreprises individuelles, qui constituent le tissu économique et artisanal de nos bourgs et villages. Je m’en félicite.

 

 

Soutien aux entreprises aveyronnaises...


France Relance, Choc d'industrie, Territoires d’industrie : autant de dispositifs financiers, visant à soutenir l’activité économique et permettre la relance post-Covid, dont ont bénéficié 42 entreprises aveyronnaises. Pour renforcer leur compétitivité, une baisse des impôts de production de 37,3 millions d'euros a été actée pour 3490 entreprises aveyronnaises. Ce sont aussi plus de 11,7 millions d’euros de soutien à l'investissement local qui ont été versés par l'Etat aux collectivités territoriales en Aveyron.

 

 

... et aux Aveyronnais


Ce sont aussi 6.084 Aveyronnais qui ont profité de “Ma Prim’Renov”, pour rénover leur logement et lutter contre les «passoires thermiques». Ce sont enfin 108.435 foyers aveyronnais qui sont désormais exonérés totalement de la taxe d’habitation (objectif 129.645 en 2023, soit 84% des Aveyronnais).

 

 

Des projets accompagnés


Il en va également de mon rôle sur le terrain de relayer auprès de l’Etat les projets structurants du territoire. A titre d’exemples, les projets importants suivants : nouvelle gendarmerie d’Espalion, commissariat de Rodez, rénovation des Ehpad d’Entraygues et des Peyrières à Olemps, construction de l’Ehpad Bon Accueil d’Argences-en-Aubrac, au travers du Ségur Investissement.
Et si les travaux parlementaires sont désormais suspendus, laissant place aux élections présidentielles, je reste pleinement mobilisé sur le terrain et à ma permanence parlementaire, “jusqu’au dernier quart d’heure” selon l’expression consacrée, auprès des Nord-Aveyronnais.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Activité parlementaire du député Stéphane Mazars. Cinq année de proximité