Découvrez Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

En ce moment

AAPPMA locale. Pêche : Treize ans et un bilan très satisfaisant !

Les adhérents de l'Association Agréée pour la Pêche et pour la Protection du Milieu Aquatique d'Argence-en-Aubrac  - Cantoin ont tenu leur assemblée générale, dimanche 27 février, au centre culturel de Sainte Geneviève-sur-Argence.

AAPPMA locale. Pêche : Treize ans et un bilan très satisfaisant !
Un bilan très positif pour le président Henri Mouret 
qui quitte la fonction au bout de treize ans et laisse la place à Sylvain Vanderchruche.

Le président Henry Mouret ouvrait la séance en remerciant Arnaud Imbert, représentant la commune d'Argences-en-Aubrac, ainsi que la vingtaine de participants très impliqués dans la gestion de leur association. Les premiers mots du président rendaient hommage à Jean-Pierre Blanc, disparu en 2021 ; Profondément touchée, l'assemblée observait un moment de respect pour cet homme qui avait donné de son temps comme dépositaire de cartes pendant une trentaine d'année, sous la présidence de Jean-Pierre Girbal, lui-même resté 34 ans à la tête de l'association. Un grand merci à eux et une pensée pour tous les bénévoles qui nous ont quittés prématurément et qui ont œuvré à la bonne ambiance et la bonne marche de la société.

À lire : Pêche, une ouverture qui ne restera pas dans les annales

Daniel Montarry, trésorier, présentait un bilan financier sain et positif, adopté à l'unanimité. Daniel remerciait les communes d'Argences-en-Aubrac et Cantoin pour leur soutien financier, servant à couvrir les frais des animations scolaires et touristiques, ainsi que les sorties pour l'entretien et la restauration des milieux aquatiques. Les ventes des cartes de pêche sont en très nette progression, elles passent de 295 cartes en 2020, à 328 en 2021, soit trente-trois adhérents supplémentaires.

Ces retombées financières sur la vente des cartes d'un montant de 1.700 €, soit 11% du total perçu par la fédération nationale (15.529 €), sont destinées à financer les déversements de truites surdensitaires sur les lacs de La Vignotte et Cantoin classés en deuxième catégorie piscicole. On vous rappelle que la première catégorie (salmonidés dominants) est en gestion patrimoniale.
Les animations annulées en 2020, suite aux restrictions sanitaires Covid-19, ont repris de plus belles en 2021, avec cinq concours de pêche, des ateliers “pêche à la mouche” les samedis matin, les ateliers “pêche et environnement” pour les écoles, l'accompagnement des aînés..., ainsi que la participation aux événements des collectivités tels que les activités de pleine nature (Trail de l'Argence), l'échappée verte...

À lire : Le prix du gasoil plombe les armements

En 2022, labellisés par la fédération nationale, débuteront les travaux d'aménagements de deux “parcours famille” sur les lacs de La Vignotte et Cantoin, ainsi qu'un “parcours découverte” sur l'Argence Vive sur sa traversée du village de Sainte Geneviève-sur-Argence. Les animations habituelles seront reconduites.

Dans les projets, deux parcours «No Kill» sont proposés sur l'Argence Vive et Le Réols.

Pour les questions diverses, un adhérent se plaint de la difficulté de progresser sur les sites de pêche et de constater une baisse des effectifs piscicoles. Henry Mouret répond : «les cours d'eau sont des propriétés privées pour la plupart, et il incombe à chaque propriétaire riverain d'entretenir le lit et les berges des ruisseaux pour la libre circulation des eaux (GEMAPI). Quant à la baisse des effectifs piscicoles, ce phénomène est dû principalement à la disparition des invertébrés aquatiques, base de l'alimentation des poissons de nos rivières et des oiseaux. A l'origine de cet état de fait, des élevages de plus en plus intensifs sur le plateau de l'Aubrac qui ont pour conséquence, une saturation en lisiers de nos sols sur de grandes profondeurs, souillant les sources et les eaux que reçoivent les différents bassins.

Dans un avenir très proche, il n'y aura plus de vie dans nos eaux et je pense que les éleveurs en prendront conscience seulement à partir du moment où d'importants problèmes sanitaires toucheront leurs élevages, il sera alors trop tard ! Des traitements médicamenteux seront nécessaires et nous retrouverons ces nouvelles molécules bien évidemment dans nos eaux, mais aussi dans nos assiettes. Donc, pour répondre aux pêcheurs soucieux de l'avenir de leur activité de pleine nature, les A.A.P.P.M.A. et les fédérations ne sont pas responsables de cette situation de dégradation de notre environnement, vos requêtes, il faut les exprimer auprès du monde agricole et de nos décideurs politiques».

En novembre 2021, avait lieu les élections du conseil d'administration. Le nouveau bureau élu pour cinq ans, se compose comme suit : président Sylvain Vanderchruche, vice-président Daniel Montarry, trésorier Didier Tolou, secrétaire Jean-Marie Brossard, accompagnés de cinq conseillers élus et de trois adhérents cooptés, soit douze membres au conseil d'administration. L'ancienne équipe, responsable de l'association de 2008 à 2022, souhaite bon vent, ou plutôt «bonne eau», aux nouveaux dirigeants.

Henry Mouret, après avoir fait un historique très riche sur les événements passés, concluait en disant, très ému : «depuis 2009, j'ai eu l'honneur et l'immense plaisir de présider des assemblées de grandes qualités humaines. Je remercie mon trésorier Daniel Montarry, et mon secrétaire Eric Pédésini pour leur sérieux, ainsi que toute mon équipe et les bénévoles pour le travail accompli et les belles aventures que nous avons vécu pendant ces treize ans, avec pour résultat, un bilan très satisfaisant».

La séance se terminait par des applaudissements nourris.

À lire : La truite fario et son habitat

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
AAPPMA locale. Pêche : Treize ans et un bilan très satisfaisant !