Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Un livre pour se souvenir. Alain Aygalenq, “Les fantômes de mon père”

Un livre pour se souvenir. Alain Aygalenq, “Les fantômes de mon père”

“Les fantômes de mon père” n'est pas à proprement parler un livre d'écrivain, en tout cas pas au sens professionnel du terme, mais le projet d'un père qui s'est transformé en livre de fils. Et en invitation à partager en toute simplicité l'intimité d'une vie.
Originaire du Monastère-Cabrespines, Alain Aygalenq vit à Espalion depuis 2015. Il a passé une grande partie de sa vie professionnelle dans la coutellerie, et se consacre également au monde associatif, notamment en tant que co-président du Club de Tennis de Table d'Espalion.
Au seuil de la soixantaine, la combinaison de l'âge, d'un confinement sans précédent et l'envie d'un père de famille de laisser un témoignage à ses trois enfants a mené doucement Alain de l'écriture à l'édition. La phase de rédaction a été relativement rapide, un mois et demi lors du premier confinement : c'est sa compagne et première lectrice qui a encouragé Alain à en faire un livre, auquel il consacrera 5 mois de travail supplémentaire.
Édité par Laurent Tranier à Villefranche-de-Rouergue (Éditions Toute Lattitude, Éditions des Deux Rives), le résultat est un livre qui allie souvenirs d'enfance et de jeunesse, et hommage filial aux parents disparus, dont le père, André, ou Louisou, chasseur alpin et “Gueule Cassée” par une balle de juin 1940. Un hommage qui l'a mené à s'intéresser aux soldats de la défaite, qui se sont pourtant battus aussi vaillamment que ceux de la Grande Guerre.
De son Aubervilliers natal au post-scriptum à ses enfants en passant par la colo et le passage sous les drapeaux de la “Royale” à Brest, on suit Alain avec plaisir et une certaine mélancolie au fil des pages qui ressuscitent des époques à la fois proches et lointaines. Dépêchez-vous, il n'y en aura pas pour tout le monde !

Alain Aygalenq dédicacera son livre à la librairie Pont Virgule à Espalion vendredi 11 février toute la matinée et à la Maison du Livre à Rodez samedi 26 février de 10h30 à 12h00.

Les fantômes de mon père, Alain Aygalenq, Éditions des Deux Rives, 100 pages, 14 euros. En vente à la librairie Pont Virgule à Espalion, à l'Épicerie du Trou à Bozouls, à la Maison du Livre à Rodez, au Leclerc Culturel d'Onet-le-Château, à la librairie Syllabes à Millau.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Un livre pour se souvenir. Alain Aygalenq, “Les fantômes de mon père”