Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Le Bulletin Côté Jardin. Les semis en intérieur : pourquoi et comment ?

L'hiver bat son plein et les fortes gelées interdisent les plantations au jardin. Le moment est donc bien choisi pour débuter vos premiers semis de l'année en intérieur. Voyons les avantages de cette pratique et la manière de procéder...

Le Bulletin Côté Jardin. Les semis en intérieur : pourquoi et comment ?

Les avantages du semis en intérieur


L’intérêt majeur de semer vos plantes préférées en intérieur à cette période de l'année réside dans le temps que vous allez gagner sur la germination, vous pourrez ainsi avoir de jolis plants à mettre en pleine terre au potager dès le printemps venu, selon les variétés. En effet, les plantes ont besoin d'une température douce et constante pour germer, aussi le semis en intérieur vous permet de maîtriser cette température ainsi que le taux d'hygrométrie sans oublier la luminosité. De plus, vous pourrez semer des variétés originales difficiles à trouver dans le commerce en ayant pris soin de commander les graines en amont. Laissez-vous tenter par des variétés de légumes anciens et assurez-vous de belles économies car les plants bien formés dans les jardineries sont bien plus onéreux qu'un sachet de graines !

 

Les contenants


Les caissettes ou les terrines sont les plus utilisées pour semer en intérieur, on les trouve en jardineries mais, en laissant parler votre esprit de bricoleur, vous pourrez parfaitement utiliser des caissettes en polystyrène que vous recyclerez après avoir acheter votre poisson, par exemple, ou des barquettes en plastique dans lesquelles sont vendus nombre d'aliments. Les boîtes à œufs ou les verres en plastique peuvent également convenir. Pensez à les perforer dans leur fond pour permettre à l'eau d'arrosage de s'évacuer. Bref, conservez ce genre de contenant, ils vous serviront pour vos semis.

 

 

Bien semer


A une température entre dix-huit et vingt degrés minimum, remplissez vos caissettes de bon terreau, spécial semis, semez les graines en les espaçant de quelques centimètres selon les variétés et jetez une poignée de terreau par-dessus pour les recouvrir légèrement. Arrosez délicatement, mieux, utilisez un pulvérisateur pour ne pas déplacer les petites graines. Pour les graines de grosse taille et toujours selon le genre de plante que vous souhaitez cultiver, vous pourrez les semer individuellement en utilisant un contenant par graines.
Une fois tout ce petit monde mis en terre, placez vos contenants sur un plateau, pour pouvoir arroser et récupérer l'excédent d'eau, et mettez-les à la lumière du jour, mais sans soleil direct. Si vous avez une véranda, vous êtes bénis des Dieux, sinon, pas de panique le rebord d'une fenêtre, un coin de table ou un vieux meuble accueilleront vos semis. Arrosez régulièrement et patientez quelques jours pour voire naître et germer vos jeunes pousses. Faites vos semis d'intérieur avec vos enfants, ils seront ainsi bien mieux informés sur le principe de germination d'une plante et pourront suivre en temps réel leur développement. Gageons qu'une telle aventure leur donnera envie de jardiner à leur tour !

 

 

Jardiner avec la Lune


Les 20 et 21 janvier, s'il ne gèle pas, coupez les branches mortes de vos petits arbustes à fruits tels les cassissiers et les groseilliers.
Du 22 au 25, plantez l'ail et l’échalote en sol meuble.
Le 26, plantez la bignone et le chèvrefeuille. Bouturez les chrysanthèmes et les fuchsias.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Le Bulletin Côté Jardin. Les semis en intérieur : pourquoi et comment ?