Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Le Bulletin Côté Jardin. Les courges, du potager à l’assiette

Il n’y a qu’à les observer pour comprendre que le moment est venu de récolter vos cucurbitacées. Leur feuillage flétri et jaunissant est le signe annonciateur que l’automne est bien installé. Vous avez jusqu’aux premières gelées pour agir, après, vos courges seront en danger !

Le Bulletin Côté Jardin. Les courges, du potager à l’assiette

Quel bonheur de voir ces formes rondes, ovales ou allongées, inonder de leur couleur chaude le jardin d’automne. Blanc cassé, jaune, orangé ou rouge, le spectacle est enchanteur ! La récolte des courges est un moment à partager avec les enfants pour leur montrer comment Dame Nature a su transformer une simple graine en citrouille…
Pensez à mettre quel- ques spécimens de côté pour les décorer et fabriquer de jolies décorations dans la maison.

Récolter


Pour que vos courges se conservent le plus longtemps possible, il est conseillé de les récolter en les coupant à cinq centimètres au-dessus du pédoncule. Si elles ont fini de se développer au jardin à même le sol sans qu’elles aient été posées sur une tuile ou isolées du sol de quelque manière que ce soit, leur peau pourra en être fragilisée. Aussi, mieux vaut ne pas retirer l’excédent de terre sous les fruits, cette pellicule en séchant formera une carapace qui les protègera.

 

Conserver


Il est préférable de conserver vos courges à l’abri du gel et de l’humidité. Une véranda, une cave ou un garage conviendront Placez-les la queue vers le haut, sur des palettes, des planches ou des cageots afin que l’air circule correctement. Faites en sorte qu’elles ne se touchent pas et maintenez une température entre dix et douze degrés. Ainsi, bien installées, ces demoiselles pourront traverser les longs mois d’hiver à moins que vous n’ayez pu résister à l’appel de leur douce saveur !

 

 

En cuisine


Sachez que la congélation en sachet ou en boîte hermétique convient aux courges, aussi faites quelques réserves avec les fruits qui auraient tendance à mal vieillir !
La réputation des potirons et autres citrouilles n’est plus à faire quant à leur adaptation plus que parfaite dans nos soupes et autres veloutés. Pour autant, n’hésitez pas à les cuisiner, selon les variétés, de mille et une manières. Les courges coupées en cubes et rôties à la poêle avec du miel, en purées agrémentées d’épices, en gratin et même dans une tarte sucrée sauront plaire aux plus réticents.
Bref ! Faites le plein de fibres et de vitamines, vous avez toute l’arrière-saison pour jouer au Chef et redonner à vos courges leurs lettres de noblesse !

 

 

Jardiner avec la Lune


Les 14 et 15, vérifiez l’état de conservation de vos pommes de terre et retirez les premiers germes si besoin. Si certaines sont abîmées, jetez-les avant qu’elles ne contaminent les autres.
Les 16 et 17, récoltez le chou-fleur d’automne et, au jardin d’ornement, semez des pois de senteur vivaces au pied d’un grillage ou d’une haie.
Du 18 au 20, récoltez selon vos besoins la mâche et les épinards, et protégez les cultures du froid à l’aide d’un voile d’hivernage ou d’un bon paillage végétal.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Le Bulletin Côté Jardin. Les courges, du potager à l’assiette