Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Couvent de Malet. Cinq jubilés chez les Ursulines

Alors qu’au Royaume-Uni, ce jeudi 2 juin, le pays était en fête pour célébrer le jubilé de platine de leur monarque, à Saint-Côme d’Olt, le couvent de Malet commémorait également un grand événement. Et ici, ce n’est pas un, mais cinq jubilés qui ont été fêtés.

Couvent de Malet. Cinq jubilés chez les Ursulines

L’ensemble de la communauté des sœurs de Malet était réuni en l’église du couvent pour assister à une messe d’action de grâces et célébrer cinq jubilés. Aujourd’hui, c’était l’anniversaire de sœur Geneviève-Marie Fournol qui fêtait ses 80 ans de profession religieuse soit la déclaration publique et officielle par laquelle un homme ou une femme entre dans la vie religieuse en prononçant les vœux de pauvreté, chasteté et obéissance et s’engage à suivre Jésus selon les règles d’un institut de vie consacrée reconnu par l’Église catholique. Sœur Geneviève-Marie a été enseignante à Castelnau-de-Mandailles et à Toulouse. Elle est originaire de Saint-Jean-de-Bruel, dans le sud du département.
Sœur Marie-Marthe Lardon fête ses 75 ans de profession. Elle est originaire de Monistrol-sur-Loire (Haute-Loire) où elle a été surveillante dans un important établissement scolaire. Sœur Marie-Gérard Tatarkine célébrait également ses 75 ans de profession, elle a beaucoup travaillé pour l’Ehpad de Nant. Puis, vient le moment de commémorer les 70 ans de profession religieuse de sœur Marie-Louise Dubreuil, elle aussi originaire de Monistrol-sur-Loire où elle était enseignante mais plus connue par les Saint-Cômois comme étant la Supérieure générale de la congrégation de Malet jusqu’en 1997. Sœur Anne-Marie revenue de sa maison d’ursuline de Toulouse pour l’occasion, parle d’une personne «très accueillante, serviable et qui a beaucoup marqué les habitants». La dernière jubilaire est sœur Marie-Robert Gastal qui fête ses 60 ans de profession. Originaire de Millau, elle a toujours vécu à Malet. Elle a été aide-soignante à l’Ehpad aux Galets d’Olt de Saint-Côme où elle était surnommée “Roro”.
Dans son homélie, le père Hubert Fau a remercié les jubilaires de «nous faire entendre cinq beaux Magnificat. Aujourd’hui on jubile, car toute vie donnée devient un chant d’amour, elles ont laissé chanter ce don d’amour toute leur vie. Merci de nous faire entendre votre partition. Aujourd’hui on jubile vous et nous».

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Couvent de Malet. Cinq jubilés chez les Ursulines