Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Voyage. Rencontre : Fanny, Augustin, Dino et la vie en roulotte

Voyage. Rencontre : Fanny, Augustin, Dino et la vie en roulotte
Fanny, Augustin et Dino une expérience de vie en roulotte.

Pendant six mois, sur les Hauts de Juéry à Saint-Geniez-d'Olt, une roulotte bleue et blanche a intrigué les promeneurs de passage. Charpentier dans l'entreprise de Patrick Blanc, Augustin est à l'origine de ce projet original ardemment soutenu par Fanny, sa compagne.

«La roulotte, c'est tout d'abord notre résidence, mais une résidence mobile qui nous permet de nous déplacer à notre gré selon nos lieux de travail, déplacements fréquents dans la mesure où l'objectif est de pouvoir rencontrer et travailler avec des patrons différents afin de s'enrichir d'expériences qui permettent de découvrir des manières de faire en lien avec les savoirs et les techniques des uns et des autres», nous précise Augustin.

À lire : Dégustations et œnologie : le clos Triguedina à l'honneur aux 3 Caves

Conception et construction ont duré deux ans. Dans cet espace réduit tout a été organisé pour disposer des équipements indispensables à trois priorités essentielles : dormir au sec, vivre au chaud, cuisiner et manger. Un bon lit, un poêle à bois et une batterie de cuisine miniature permettent de répondre à ces exigences. «Conserves de légumes, pâtés de lapins — que nous élevons — confitures sont les préparations auxquelles je m'adonne pour prévoir l'hiver», explique Fanny. Dans ce mode de vie, «tout est simple et c'est ça l'important !» souligne le jeune couple.

St-Geniez est la première étape de cette aventure au long cours commencée en Belgique, patrie d'Augustin qui a choisi l'Aveyron pour se rapprocher de Fanny, originaire de Bozouls. Tous deux se sont intégrés avec facilité dans cette commune grâce aux entreprises qui leur ont fourni du travail (Intermarché pour Fanny) et surtout aux nombreuses relations qui se sont créées durant leur séjour. Au moment du départ, nos deux jeunes nomades tiennent à dire merci à leur terre d'accueil et à toutes celles et ceux qui les ont aidés et manifesté leur sympathie.

«Voilà, nous devons partir. Mais tu sais, St-Geniez, dans tes rues, il nous sera tout arrivé. On aura marché, rencontré, travaillé, mangé, ri, écouté les histoires d'antan. On aura vécu.

Là où on va, on gardera un peu de toi : ton accueil, ton savoir-faire, notre histoire aussi. Notre installation, on la doit à l'entreprise Patrick Blanc chez qui Augustin a travaillé. Le reste est venu facilement et de tout le monde, je veux dire les sourires et tout... Ce sont les voisins, les collègues de travail, le marché, la paroisse, les commerçants, les clients. Ça oui, on s'en souviendra de notre première escale en roulotte ! Maintenant, on s'en va pour Mende pendant quelque temps puis à Gap pour les alpages. Merci St-Geniez, pour ton accueil, merci à nos employeurs, merci à nos voisins. En espérant vous avoir laissé à tous une bonne image des petites gens des roulottes et autres habitats nomades. A bientôt.»

A Mende, puis à Gap, Augustin continuera à parfaire son savoir-faire de charpentier tandis que Fanny travaillera dans la distribution en attendant impatiemment de retrouver brebis et alpages avec Dino, son fidèle compagnon border-collie. «La roulotte sera toujours notre maison en attendant d'en construire une quand le temps sera venu. Où ? L'avenir nous le dira», conclut Fanny.

À découvrir : Danse, belle prestation du cours contemporain

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Voyage. Rencontre : Fanny, Augustin, Dino et la vie en roulotte