Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Phénomène météorologique. Brume sur le Lot

La mer de nuages est une manifestation météorologique qui apparaît sur la vallée du Lot principalement durant les mois d’hiver. Ce phénomène trouve son origine dans les inversions thermiques.

Phénomène météorologique. Brume sur le Lot
La vallée du Lot emmitouflée dans un duvet de nuage.

Certains matins durant la saison froide, sous un ciel d’azur, en descendant vers la vallée, venant du Causse comtal ou de l’Aubrac, le Lot disparaît sous une mer de coton. Même le château de Calmont est emmitouflé dans cette ouate de nuage. Sous cette brume qui zigzague entre les monts pour suivre le cours de la rivière le temps est gris et l’herbe givre.

Ce lac de nuages n’est pas un simple brouillard. Ce sont deux phénomènes distincts. Par définition, le brouillard est un amas de fines goulettes d’eau dont la composition est identique à celle d’un nuage, mais qui doit toucher le sol. Une mer de nuages est une manifestation qui se forme entre 500 et 1.000 mètres d’altitude et matérialise une couche d’inversion.

Petit cours de météorologie

Qu’est-ce qu’une couche d’inversion ? Si vous prenez votre véhicule chaque matin pour faire le trajet entre la vallée du Lot et l’Aubrac, vous avez déjà été témoin de ce phénomène. Normalement, la température de l’air diminue avec l’altitude, avec une perte de 0,6° tous les 100 mètres ou 6,5° tous les 1.000 mètres. Or, pour les plus attentifs d’entre vous, quand vous regardez le cadran de votre voiture, comme le jeudi 10 février, vous passez de -2,5° à Espalion, à 5° au Cayrol et enfin 2° à Laguiole. Et non, ce n’est pas votre thermomètre qui fonctionne mal, c’est une inversion.
L’inversion thermique va créer une mer de nuages. Le principe est le suivant : une couche d’air froid se retrouve piégée au fond de la vallée par une couche d’air doux et sec. L’air froid étant plus lourd, il ne pourra pas s’élever. L’eau contenue dans cette couche se condense et forme une mer de nuages.

Mais ceci est une explication simpliste. Dans les faits, une couche d’inversion peut survenir de trois façons différentes comme nous le rapporte Sylvie Nouvel, référence territoriale chez Météo France :

— «L’inversion de subsidence : se produit le plus souvent pendant la période hivernale. Un anticyclone va créer une forte pression atmosphérique qui va compresser l’air chaud, l’obligeant à descendre vers la vallée. L’air chaud va former une sorte de couvercle qui va bloquer l’air froid et provoquer une mer de nuages. Ce phénomène a duré plus de 20 jours au mois de janvier.

— L’inversion nocturne : en hiver lorsque la nuit est claire, le sol se refroidit très rapidement. L’air au contact de la terre est plus froid que l’air le surplombant. En montant et s’évaporant vers l’espace, il va se retrouver bloqué par cet air plus chaud et créer notre mer de nuages.

— L’inversion d’advection : ce troisième phonème se produit quand une masse d’air doux et océanique arrive par l’ouest. Lorsque cet air s’engouffre en Aveyron où le sol est froid, gelé ou enneigé, l’air se refroidit au contact du sol, mais celui sur les couches supérieures maintient sa chaleur. L’inversion thermique a donc lieu».

«L'Aubrac, c’est petit Nice !»

L’apparition d’une mer de nuage est souvent la combinaison de ces trois causes. De plus, la configuration de la vallée du Lot favorise ce phénomène pour la plus grande joie des touristes et des photographes. Pour déloger cet air froid de la vallée, il faut compter sur l’ensoleillement ou un brusque changement de temps.

Cette manifestation est mesurée de façon très concrète en Aveyron par Météo France. «On possède une station à Entraygues-sur-Truyère et une autre sur l’Aubrac, à environ 1.000 mètres d’altitude à Aurelle-Verlac (hauteurs de Saint-Geniez). Durant le mois de janvier 2022, la moyenne des températures enregistrée au petit matin était de -5° à Entraygues et 3° à Aurelle-Verlac», précise Sylvie Nouvel.

Mais cette mer de coton entraîne certaines conséquences. La première est une différence d’ensoleillement entre la vallée et la montagne qui est plutôt minime en Aveyron comparée aux Alpes. Le deuxième est plus désagréable. C’est l’apparition du smog. Le smog est un mélange de brouillard et de polluants. Les particules sont bloquées par l’inversion thermique et restent enfermées dans la vallée du Lot. Ce qui provoque des pics de pollution.

À découvrir : Espalion au fil des crues du Lot... 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Phénomène météorologique. Brume sur le Lot