Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Santé. La grippe saisonnière,un fardeau à ne pas oublier…

Santé. La grippe saisonnière,un fardeau à ne pas oublier…

Silencieuse sinon absente au cours de l’hiver 2020-2021, la grippe saisonnière reste une menace de santé publique. La campagne de vaccination a démarré. C’est "l’arme la plus efficace contre ce virus" en complément des gestes barrières, insiste d’emblée le ministère de la Santé, en référence au fardeau qu’elle représente, en termes d’incidence, mais aussi de complications et de décès.
Chaque hiver, la grippe touche entre 2 et 6 millions de personnes en France. A l’exception toutefois de l’hiver dernier, caractérisé par une absence "de circulation active des virus grippaux", a relevé Santé Publique France (Grippe, Bilan saison 2020-2021, 7 octobre 2021). Comme l’explique le Dr Sophie Farbos, infectiologue au centre hospitalier de la Côte basque, à Bayonne, "les confinements ont eu un impact sur la transmission des virus grippaux, de même que les mesures barrières qui constituent un des moyens de prévention de la grippe". Sans oublier bien sûr, la prééminence du Sars Cov-2.
Des patients à risque de complications
Pour cette année, "une grande incertitude demeure quant à la survenue d’une épidémie de grippe saisonnière en France et son impact", reprend-elle. "D’où l’importance de la vaccination, et le maintien des gestes barrières qui sont nécessaires mais pas suffisants." Et l’infectiologue de mettre en garde : "la grippe constitue un fardeau important dans la mesure où elle est responsable d’environ 10.000 décès en moyenne par an, en majorité parmi les personnes de plus de 65 ans". Sans oublier, qu’elle peut entraîner chez des personnes à risque, des complications graves telles qu’une pneumonie ou l’aggravation d’une maladie chronique déjà existante (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, etc.). Sans oublier des complications cardiovasculaires "avec des études qui ont montré que les taux d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) augmentaient en parallèle au moment des épidémies de grippe", reprend le Dr Farbos.
De quoi sensibiliser les publics prioritaires, susceptibles de développer des formes graves de la grippe, à se faire vacciner : toute personne à partir de l’âge de 65 ans, les patients atteints de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes obèses dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur ou égal à 40. Mais aussi l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque (pour protéger les nourrissons qui ne peuvent pas être vaccinés) et celui des personnes immunodéprimées. Au même titre enfin que les professionnels de santé et des établissements médicosociaux au contact des patients à risques.
Rappelons que pour toutes ces personnes, l’Assurance maladie prend en charge à 100% le vaccin grippal. Sur le plan pratique, la vaccination est ensuite assurée par le professionnel de santé de son choix : médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme. Le Dr Farbos précise également que "les patients qui doivent avoir un rappel de Covid peuvent se faire vacciner le même jour contre la grippe. C’est tout à fait possible". Une administration concomitante donc, qui "ne diminue pas la protection conférée par les deux vaccins", ajoute le ministère de la santé en forme de conclusion (Gouvernement.fr, Tout savoir sur la vaccination contre la grippe saisonnière, site consulté le 25 octobre 2021).

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Santé. La grippe saisonnière,un fardeau à ne pas oublier…