Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Le saviez-vous ?. Au désespoir des singes en Caldaguès

Le saviez-vous ?. Au désespoir des singes en Caldaguès
Un spécimen exotique.

Connu également sous le terme latin Araucaria, le désespoir des singes se rattache à l'ordre des conifères. Originaire d'Argentine et du Chili, il exhibe ses frondaisons en écailles pointues et piquantes. De forme conique ou pyramidale, il déploie un port très étalé et surprend avec le développement de ses branches à la fois étagées et confuses. Il possède un tronc de couleur rouge, de feuilles vertes ainsi que de fleurs jaunes, genre palmier. Sa hauteur peut varier de dix à cent mètres pour une largeur de huit à dix. Ce conifère rare à croissance lente, menacé d'extinction, appartient au patrimoine national du Chili. L'araucaria Araucana est doté d'une ramée très persistante. Cet arbre très rustique peut supporter une température négative jusqu'à moins 25 °C. À la base, ce résineux aime les environnements doux et cléments ainsi que les atmosphères humides. Il se développe mieux à l'abri des vents dominants. Sous nos latitudes, il pousse surtout dans les pays aux climats océaniques.
Pourquoi appelle-t-on l'araucaria “désespoir des singes” ? Ses feuilles persistantes et pointues rendent son approche difficile et encore plus l'escalade de sa ramure. Les primates ne peuvent y grimper, leur causant une grande déréliction. Ce sobriquet découle d'une blague faite par un Britannique à propos du conifère : en réalité, aucun cynocéphale ne semble vivre dans sa région d'origine ! J'ai découvert, dans une forêt locale, avec l'aide de deux membres du personnel communal, un spécimen de désespoir des singes. Reste à éclaircir le mystère de sa présence ici.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Le saviez-vous ?. Au désespoir des singes en Caldaguès