Découvrez Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Un après-midi au théâtre. Les Marcol’Eptiks présentait “Ma femme est un panda”

Cantal - Lozère. Samedi 2 décembre dans l'après-midi, une bonne centaine de spectateurs ont assisté à un spectacle théâtral au titre énigmatique de “Ma femme est un panda”, de Willy Liechty.

Un après-midi au théâtre. Les Marcol’Eptiks présentait “Ma femme est un panda”
Sur scène : le “boss” n’est pas facile à convaincre !

Montsalvy

Un après-midi au théâtre

Samedi 2 décembre dans l'après-midi, une bonne centaine de spectateurs ont assisté à un spectacle théâtral au titre énigmatique de “Ma femme est un panda”, de Willy Liechty. Une pièce comique plus profonde qu’il n’y paraît et qui, au début du second acte, prend une tournure dramatique lorsque le frère, Walter, et la sœur, Jeanne, lavent leur linge sale en famille à propos d’une question délicate : “Jusqu’où peut-on aller pour assouvir son ivresse d’ascension sociale ?” Cela vaut-il d’oublier, voire de mépriser, ce que l’on a de plus cher, les parents ?

Il ne convient pas de dévoiler l’intrigue. Sachez qu’il y a un vrai arriviste, une vraie sœur, mais de faux parents incarnés par de piètres comédiens de l’Agence Panda, des surprises, des quiproquos, des bons mots. Mais au final, la morale est sauve.

Le quintette marcolésien des Marcol’Eptiks dépasse la dizaine de représentations «pas à travers la France, glisse Christian Montin pince sans rire, mais dans le Cantal.»

Dans la salle polyvalente, peu faite pour le théâtre, le texte a été parfaitement audible grâce à la diction appliquée des acteurs, dont on a vainement attendu l’hésitation, le trou de mémoire, le fou-rire intempestif : le spectacle est bien rodé.

La troupe se produira bientôt à Cassaniouze.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Un après-midi au théâtre. Les Marcol’Eptiks présentait “Ma femme est un panda”