Découvrez Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Quilles de Huit Paris. Gary Guibert égale le record de François Lautard

Actualité.

Quilles de Huit Paris. Gary Guibert égale le record de François Lautard

Quilles de 8 à Paris

Une fois n’est pas coutume : voici un compte-rendu qui va résumer ce qui s’est passé durant deux week-ends sur Paris. Le long texte qui suit démontre que de nombreuses et belles performances ont été réalisées lors des manches 6 et 7, avant d’attaquer la dernière ligne droite du championnat 2023 par équipes. Mais surtout, l’histoire des quilles à Paris s’est invitée à la table de la manche 6 qui s’est déroulée les 3 et 4 juin à Saint-Cloud.

Avant de parler résultats, un petit mot pour évoquer la motivation sans faille des joueurs de quilles sur Paris, qui parfois ne sont pas aidés par le quotidien de Paname pour rejoindre les terrains. En Aveyron, c’est bien connu, il est fréquent de faire plusieurs dizaines de kilomètres le samedi ou le dimanche, parfois aux aurores, pour jouer une manche de quilles. A Paris, aussi, certains joueurs accumulent les kilomètres pour aller jouer aux quilles, le record étant sûrement détenu par un certain M. “Dany la Poutre” qui fait près de 180 km aller-retour chaque week-end. Chapeau bas, Daniel. Cependant, le problème est que, sur la Capitale, la notion de distance se dilue dans celle du temps, parfaitement illustrée par la durée affichée sur les panneaux indicateurs du périphérique parisien qui parfois vous annoncent “+ d’une heure” pour aller à une Porte située à 10 km. Mais ce peut être aussi le temps passé à trouver une place de parking. Plus d’une heure parfois, comme ce fut le cas le week-end de la manche à Saint-Cloud, où se tenaient en parallèle d’autres compétitions de seconde zone, comme le barrage du championnat de France de rugby Stade Français-Racing, les internationaux de tennis de Roland Garros, ou le match PSG-Clermont. Excusez du peu. Bref, parfois, les joueurs n’arrivent pas dans les meilleures conditions pour taper la quille. Ainsi va la vie sur Paris…

Mais revenons au sport en commençant par les résultats en équipes. Malgré la manche de retard qu’il reste à jouer pour quelques équipes dont les équipes Valenq et Calmel, on y voit plus clair en haut du classement. Sans surprise, l’équipe Guibert a remis les points sur les “i”, en assurant l’essentiel avec deux manches à 608 puis 597. Derrière, et c’est bien là que réside le seul suspense de la dernière manche, la lutte s’annonce chaude entre les équipes Olié et Valenq pour la 2e place qualificative au championnat de France Honneur. L’équipe Olié, menée par son capitaine au top de sa forme, accumule les bonnes manches mais l’équipe Valenq, qui a réalisé la performance de la manche 7 avec un score de 601, ne va rien lâcher. Bien malin celui qui prédira l’ordre du podium final du championnat de Paris par équipes. Et dans cette course, il semble que l’équipe Calmel soit définitivement décrochée en ayant réalisé deux concours un peu en deçà de son réel potentiel, mais qui lui assurent sa place en Promotion à Rodez. Pour les places en Essor, on retrouvera très probablement les équipes Dauban et Cayla, comme en 2022. Et pour la première édition du championnat de France en séries, Paris pourra compter sur l’équipe Deconquand. A la satisfaction de beaucoup de monde, cette équipe sympathique et valeureuse a réalisé une remarquable manche 7 à Belleville en tombant 582 quilles. Voilà un score qui est de bon augure en prévision des prochaines échéances nationales.

Au niveau individuel, si on n’a recensé que 4 joueurs au-dessus de 150 pour la manche 6, la manche 7 a vu 11 joueurs dépasser les 50 de moyenne, ce qui témoigne d’une manche très solide pour les joueurs parisiens. De manière paradoxale, ce beau résultat d’ensemble ne transparaît pas au niveau des scores par équipes puisque seule l’équipe Valenq a dépassé les 600. Cela témoigne que si certains joueurs montent en puissance, d’autres sont plus en difficulté cette année. Mais c’est le jeu ma pauvre Lucette…

Dans le lot de tous ces joueurs au-dessus de 50, on soulignera tout particulièrement la performance de Nicolas Martin (161) qui continue sa progression fulgurante, fruit de son entraînement acharné. Nicolas n’était-il pas d’ailleurs, dès ce dimanche midi, sur les terrains de Saint-Cloud pour s’entraîner ?

Coup de chapeau aussi à Clément Olié, Nicolas et Julien Valenq, Jonathan Fabre et Julien Baudy ! Tous réalisent une superbe saison et bousculent la hiérarchie en 2023 en trustant les places d’honneur à la moyenne, derrière les inamovibles Denis et Gary Guibert.

Justement, parlons de Gary car le fait à noter lors de ces deux manches est sa 3e partie réalisée à Saint-Cloud. Alors que, comme vous le savez tous, le record de France sur une partie est de 68 quilles (Alain Pradel en 1997 et Jean-Sébastin Bes en 2013), celui de Paris est à 66 quilles, une partie réalisée par notre ami François Lautard en 1994 à Saint-Cloud. Il est amusant de relever que François évoquait très récemment son record lors d’une soirée à Saint-Côme (cf. Bulletin d’Espalion du 1er juin 2023, page 13 : à lire ici). Le samedi 3 juin, au cours d’une partie magistrale, 6-9-8-7-7-7-8-7-7, Gary a donc rejoint François en égalant sa performance. Et si on se penche sur les statistiques, on s’aperçoit que si plusieurs joueurs ont réalisé 65, beaucoup plus rares sont ceux qui ont fait 66. Gary continue d’inscrire son nom dans l’histoire des quilles à Paris et nul ne sait ce qu’il nous réserve pour l’été.

Terminons par les féminines qui ont réalisé deux belles manches, avec en point d’orgue un joli 102 réalisé lors de la manche 6 par Joëlle Besombes qui est en forme olympique en 2023. Cela promet pour 2024. Par ailleurs, on assiste à un joli mano a mano entre Eloïse Mas et Laurie Gineston qui ne se “quittent” pas depuis le début de saison. Les adversaires d’un jour pourraient être les équipières de demain, même si Séverine Brégou revient elle aussi en forme. Voilà un groupe de joueuses dont on a plaisir à voir les performances, et qu’il sera opportun d’encourager lors des prochains championnats à Rodez.

Les manches 6 et 7 ont accouché de beaux scores. Place désormais à la 8e et dernière manche qui se tiendra à Saint-Cloud ces 17 et 18 juin pour clôturer le championnat de Paris par équipes.

Al cop que ven.

Résultats

Par équipes : Guibert (SA) 2.360 + 608 + 597 = 3.565 - Olié (SQR) 2.315 + 576 + 598 = 3.489 - Dauban (SA) 2.193 + 543 + 570 = 3.306 - Cayla (SQR) 2.163 + 552 + 559 = 3.274 - Deconquand (SQR) 2.098 + 505 + 582 = 3.185 - Calmel 2 (SA) 2.020 + 503 + 532 = 3.055 - Robert (SA) 1.989 + 517 + 502 = 3.008 - Franc (SQR) 1.884 + 467 + 472 = 2.823 - Valenq (SA) 1.726 + 565 + 601 = 2.892 - Calmel 1 (SA) 1.710 + 566 + 568 = 2.848.….

Individuels

Manche 6 : Gary Guibert (SA) 168 (avec une partie à 66, record de Paris égalé), Nicolas Valenq (SA) 157, Denis Guibert (SA) 154, Clément Olié (SQR) 153.

Manche 7 : Denis Guibert (SA) 163, Nicolas Martin (SQR) 161, Julien Valenq (SA) 160, Gary Guibert (SA) 159, Clément Olié (SQR) 156, Julien Baudy (SA) 155, Aurélien Brégou (SA) 153, Nicolas Valenq (SA) 152, Romain Deconquand (SQR) 151, Olivier Vidal (SA) 151, Jonathan Fabre (SA) 150.

Féminine : Joëlle Besombes (SA 369 + 102 + 89 = 560 - Eloïse Mas (SA) 326 + 80 + 94 = 500 - Laurie Gineston (SQR) 324 + 86 + 89 = 499 - Valérie Besombes (SA) 379 + 97 = 476 - Séverine Brégou (SA) 197 + 83 = 280.

Cadet : Valentin Cayla (SQR) 384 + 97 + 118 = 599.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Quilles de Huit Paris. Gary Guibert égale le record de François Lautard