Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Bowling du Rouergue Bastide. Comme avant, mieux qu'avant

Bowling du Rouergue Bastide. Comme avant, mieux qu'avant
Les 16 pistes dernier cri surmontées d’un écran panoramique géant.

Ne boudons pas notre plaisir, la réouverture du Bowling au début de l'été fut une excellente nouvelle. Et encore meilleure quand on voit le résultat, trois ans après l'incendie du mois d'août 2018 : c'est tout neuf, c'est plus grand, mais, magie de l'architecture (et certainement de l'esprit des lieux et de ceux qui le font vivre) c'est toujours le Bowling !
C’est avec l’architecte Éric Gadou que la famille Bastide a redonné naissance à son ambassade de l’Aubrac en terre ruthénoise. Comme auparavant, l’espace s’articule autour des pistes, mais le nombre de places assises est passé de 200 à 300, dont 2 salles privatisables au rez-de-chaussée.
Outre le gain de surface à l’intérieur, deux terrasses, dont les baies vitrées apportent un beau supplément de luminosité, complètent l’ensemble. Celle qui donne à l’arrière, vers l’hôtel, peut accueillir 120 personnes en restauration alors que, côté parking, c’est un salon extérieur pour prendre un verre ou le café, sur lequel donne un retour du comptoir qui, au total, dépasse les 15 mètres de longueur.
Enfin, à l’étage, 4 salons pouvant être réunis en un seul proposent au total 220 places pour des réunions, assemblées générales, etc.

16 pistes dernier cri

Surmontées d'un impressionnant écran panoramique long de 25 m par 3 de haut qui affiche en boucle des vidéos de l'Aubrac, les pistes dernier cri, dont le nombre est passé de 12 à 16, permettent d’enchaîner les coups encore plus vite. Elle proposent également des fonctions ludiques pour jouer en famille ou entre amis : différents modes d’affichages, animations, possibilité de se prendre en photo et interactivité avec les smartphones.

Restauration et concerts

Le bowling, c’est une chose, mais chez Bastide, il est une tradition bien ancrée, celle de la gastronomie et de la convivialité : des cuisines ouvertes sur la salle de restaurant continuent de sortir en un ballet presque incessant les plats emblématiques de la maison, de la charcuterie aux pièces de bœuf et entrecôtes en passant par les meilleurs tartares du pays, des salades fraîcheur, les bouchées à la reine, les pieds de veau, les ris d’agneau aux morilles ou persillés, l’estafilade, l’aligot et le retortillat. Tout un programme qui peut aussi se passer autour d’un verre avec des tapas pendant l’un des deux concerts hebdomadaires du mercredi et du samedi.
Et, excellente surprise, grâce à une photo et aux établissement Séguret, la tapisserie emblématique représentant une jeune femme trône également au mur de la salle.
Bref, Rodez peut toujours s’enorgueillir de posséder, sur sa rocade, et contrairement à de très nombreuses villes, une alternative aux chaînes de restauration plus ou moins rapide qui bordent les ronds-points de France.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Bowling du Rouergue Bastide. Comme avant, mieux qu'avant