Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

La rentrée d'Enedis. Compteurs Linky : l'Aveyron couvert à 75%

La rentrée d'Enedis. Compteurs Linky : l'Aveyron couvert à 75%

Alors qu'une femme, Marianne Laigneau, s'apprête à prendre la présidence d'Enedis, Patrick Liminana, directeur territorial en Aveyron, faisait le bilan, lundi 15 janvier dernier, de l'année écoulée, notamment l'équipement en compteurs Linky et la gestion des intempéries, et évoquait les chantiers à venir.
Dans la cadre de sa délégation de service public, Enedis est responsable de la conduite d'électricité — qu'elle soit produite par EDF ou, depuis l'ouverture du marché, par ses concurrents —, des raccordements, du comptage et du dépannage auprès des particuliers. En outre, en collaboration avec le Sieda (Syndicat Intercommunal d'Énergies du Département de l'Aveyron), Enedis participe aux travaux d'aménagement esthétique des réseaux dans les centres-bourgs, et propose, lors de ses propres travaux, de poser des ouvrages de communication électronique pour le compte de la collectivité, en mutualisant les frais.
En 2019, Enedis a investi 33 millions d'euros en Aveyron. Parmi les chantiers engagés par le gestionnaire de réseau électrique, ceux d'enfouissement de lignes à haute tension sont les plus importants. Sur le Nord Aveyron, entre Thérondels et le poste-source de Rueyres, ce sont 4.884 m de câbles aériens et 62 poteaux qui ont été déposés ; avec la construction de 4 postes de transformation et d'une armoire télécommandée pour identifier et isoler les incidents en temps réel depuis Rodez, le chantier représente plus de 494.000 euros. Non loin de là, entre Soulages et Laguiole, dans la foulée d'un chantier initié en 2018, ce sont plus de 6.500 m de lignes aériennes et une centaines de poteaux et supports qui sont supprimés, pour un total de plus de 11 km de nouveaux câbles souterrains et un coût de 700.000 euros.

 

L'opération Linky est presque terminée


Autre chantier d'importance, celui de remplacement des compteurs par le fameux Linky. En 2019, le nombre de communes couvertes est passé de 157 à 273, ce qui représente 150.000 foyers, soit 75% du parc aveyronnais. Reste une trentaine de communes à couvrir d'ici 2021. Comme son prédécesseur, Linky est un compteur qui mesure la consommation, mais il est également capable de transmettre ces données, ce qui permet d'effectuer relevés, diagnostics et interventions à distance, ainsi que de connaître la consommation d'un secteur géographique presque en temps réel. Au sujet des récalcitrants qui ont pu refuser l'accès au compteur, dans le cas où il se trouve à l'intérieur du domicile, Patrick Liminana rappelle qu'on n'a «pas le choix du compteur, qui est lié au service», et que son déploiement fait suite «à une obligation européenne relative aux énergies renouvelables», et précise que si Enedis n'est pas allé jusqu'à des procédures, il est par contre possible que dans l'avenir le changement du compteur, ou tout simplement le fait de devoir se déplacer “à l'ancienne” pour le relever, soit facturé.

 

 

Une année marquée par les intempéries


Enfin, l'année 2019 a également été marquée par les intempéries. Un épisode neigeux le 28 janvier a privé 6.000 clients d'électricité dans le sud-est et le nord-ouest du département, mobilisant une cinquantaine de techniciens. Le 9 août, c'est une tempête localisée de Lassouts à Prades et Aurelle-Verlac et centrée sur Saint-Côme et Castelnau qui a décimé une trentaine de poteaux, privant 3.000 clients de courant, pendant 12 à 48 heures et nécessitant la pose de 10 groupes électrogènes et le renfort d'effectifs des départements voisins : «C'est quelque chose de très particulier qui s'est passé à cet endroit-là», se souvient Patrick Liminana. Au mois de décembre, un épisode venteux a privé jusqu'à plus de 15.000 clients d'électricité le 13 décembre, 5.000 autres lors du passage de la tempête Elsa le 19, et encore 2.000 autres le 22 décembre pour une autre tempête, Fabien. Le Nord du département et la Vallée du Lot ont à nouveau été touchés. Une centaine de techniciens ont été mobilisés sur cette période, avec le renfort de la FIRE (Force d'Intervention Rapide Électricité) en provenance des Alpes et de Lorraine.
Un autre point sur lequel Enedis s'est impliqué en 2019, c'est la sécurité à proximité des ouvrages électriques et lignes à haute tension, en travaillant avec le monde agricole, la Fédération de Pêche et le Comité de Vol Libre de l'Aveyron.

 

 

Mobilité électrique, exosquelettes et drones


En 2020, Enedis poursuit la modernisation du réseau, qui doit continuer d'être adapté à la production d'énergies renouvelables, à l'autoconsommation (des particuliers ou collective) et au développement des véhicules électriques. L'adaptation du système, notamment grâce au compteur Linky, permettant de connaître et de maintenir en temps réel l'équilibre de l'offre et de la demande. De même pour la mobilité électrique, il est nécessaire d'anticiper l'adaptation du réseau : à ce jour, il y a environ 500 véhicules électriques en Aveyron, et une soixantaine de bornes de recharge Révéo, utilisées à 90% en charge résidentielle. Une situation appelée à évoluer, avec par exemple l'implantation de bornes à la demande, en fonction des utilisateurs, sur la voie publique, ou encore en utilisant le réseau d'éclairage public.
L'utilisation de drones pour la maintenance du réseau ou encore l'expérimentation d'un exosquelette, structure mécanisée d'aide à l'effort pour les bras, les jambes ou le dos, qui se plaque sur le coprs du technicien, font également partie de la panoplie Enedis pour 2020.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
La rentrée d'Enedis. Compteurs Linky : l'Aveyron couvert à 75%