Découvrez Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Les “gros mots” de Jean-Paul Pelras. Le lapin, le premier ministre, la taxe, le patient et le médecin

Actualité. Les “gros mots” de Jean-Paul Pelras

Les “gros mots” de Jean-Paul Pelras. Le lapin, le premier ministre, la taxe, le patient et le médecin

Voici donc la “Taxe lapin” récemment annoncée par le Premier ministre. Celle qui, ressortie du chapeau, devrait voir le jour en 2025. Les patients qui ne se présenteraient pas à leurs rendez-vous médicaux seraient ainsi sanctionnés financièrement moyennant une pénalité de 5 euros reversée au médecin concerné. Lequel devrait, lui-même, signaler le blase de celui qui aurait posé le fameux lapin. Étrange retournement de situation qui tend à faire culpabiliser une patientèle...

Il vous reste 90% de l'article à lire.

Vous devez bénéficier d'un abonnement premium pour lire l'article.

Abonnement sans engagement
Déjà abonné ? Connectez-vous

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaire

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

JLS15 Il y a 1 mois

Bonjour
Abonné à votre journal, médecin retraité actif dans un établissement thermal à orientation Rhumatologique du PNR de l’Aubrac je souhaite réagir à l’article traitant des Rdv pris et non tenus par les patients
Il se trouve que le matin du 11 avril j’avais une consultation bénévole en tant q’osteopathe au centre Hahnemann 99 bd Auguste Blanqui Paris 13, centre géré par le Président de la Société Française d’Osteopathie, le Dr Christian Caldagues
Eh bien sur 6 patients 3 ont annulé … il y a donc problème et donc j’invite l’auteur de l’article M JP Pelras à un jeux de rôle et prendre la place du médecin… en mettant une blouse blanche
Il verra que le moyen choisi par M Attal n’est rien d’autre que de la com et de la désinformation ( diversion destinée à faire croire que les médecins pourraient prélever une amende dérisoire équivalente à 6-7 cigarettes et dénoncer). .. c’est du foutage de gueule…orienté comme si les médecins n’avaient pas suffisamment de basses taches administratives et étaient de délateurs nés
Le lapin peut néanmoins inspirer des solutions :
1/ il faut pour le savourer une marinade d’au moins 48 heures : une consultation non annulée 48 heures avant est due et en totalité à la charge du patient sous peine de radiation de la liste du MT ; chiche ?
2/ aligner le prix indécent de l’acte médical du 2 pattes sur celui de l’animal a 4 pattes qui peut être caresser comme le chien, l’âne, la vache…dans le sens du poil… et donner envie, exercice de qualité et récompense après 10 années d’études post bac
La dégradation intellectuelle et financière de la pratique médicale conduit à une deresponsabilisation et désinvestissement qui n’est pas sans conséquences
C’est un choix sociétal qui explique sans doute le choix du salariat… qui risque de laisser quelques trous dans la raquette (en dehors des heures et jours de présence + vacances + congés maladie, grossesse,…)
Le changement c’est pour demain ; gardârem lou moral ! Sauf que la Santé comme le lapin aura fait quelques roulé-boulé…
CHUT…. Pas de vague… le lapin a l’ouïe fine et M Attal pourrait entendre…
Belle journée
Dr jean Louis Salvagnac

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Les “gros mots” de Jean-Paul Pelras. Le lapin, le premier ministre, la taxe, le patient et le médecin