Découvrez Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Mémoires occitanes de La Talvera. Émile Grimal, “Cançons a la Barraqueta”

Aveyron. C’est à la faveur d’une classe de neige sur l’Aubrac que Martine Raynal, fille de l’ancien ébéniste Georges Raynal d’Espalion, d’où elle est originaire, rencontra Émile Grimal, qui allait devenir son futur époux. «J’étais alors en cinquième année à l’École normale d’instituteurs de Rodez et j’encadrais les activités des enfants, à la façon d’une monitrice de colo», se souvient-elle. Mais qui était Émile Grimal ?

Mémoires occitanes de La Talvera. Émile Grimal, “Cançons a la Barraqueta”
31 chansons enregistrées sans la moindre 
improvisation, soit une durée totale de 74’24’’. - Utilisateur

Mémoires occitanes de La Talvera

Pour découvrir ce boute-en-train des chansons occitanes de village, enraciné entre Ségala et Lévezou, il suffit de prendre part au tout dernier voyage musical de Daniel Loddo et Céline Ricard, figures de proue de l’association CORDAE La Talvera. Un voyage qui fleure bon nos micros-terroirs d’antan et qui se concrétise par le CD Cançons a la Barraqueta — la Baraquette, commune de Trémouilles. Cette parution nous fait découvrir un Émile Grimal haut en couleur, né en 1927 à Arvieu, dans une maisonnée où tout le monde chantait, dansait et ripaillait ensemble, en particulier lors des repas de famille, des travaux agricoles et du sacrifice du cochon.

Dans ce livre-CD, Daniel Loddo évoque avec bonheur sa rencontre avec Émile — dit Milou — en décembre 1994 : «Quelques mois plus tard, il nous invita à venir manger chez lui, à la Baraquette, avec ses amis chanteurs, dont son frère Louis, ainsi que les épouses de certains d'entre eux. Nous avons enregistré ce jour-là plus de cinq heures de chansons dans un chœur spontané d’hommes et de femmes, heureux de se retrouver autour d’un bon repas».

Un style à couper le souffle

Les années ont passé, Émile Grimal n’est plus. Demeure sa passion, intacte, avec pas moins de 31 chansons enregistrées une fois pour toutes, de la façon la plus spontanée.

«Nous avons pensé important de faire partager son talent et celui de ses amis, et de faire découvrir la richesse et la puissance du chant à l’unisson dans un petit coin du Rouergue. Car si l’on pratique rarement la polyphonie en Occitanie, on n’y développe pas moins un style et une esthétique à couper le souffle», souligne Daniel Loddo.

Martine Grimal (épouse d’Émile Grimal) a elle-même participé à l’élaboration de cette publication. Le livret biographique qui accompagne le CD est à la fois soigné et exhaustif. Il restitue la vie et l’œuvre de ce «bon chanteur et bon danseur», figure rayonnante de l’Aveyron associatif, ayant œuvré, entre autres passions (telle celle des quilles de huit), en partenariat avec la Direction départementale de la Jeunesse et des Sports, encadrant stages de ski sur l’Aubrac et séjours de voile à Pareloup. Encore une parution bien insérée dans la collection Mémoires sonores, révélatrice des recherches ethnologiques de La Talvera.

Daniel ESCOULEN

On trouve Cançons a la Barraqueta (12 €) à la librairie Pont Virgule d’Espalion, à la Maison de la Presse de Saint-Geniez-d’Olt, à l’Espace culturel Leclerc d’Onet-le-Château ou encore à la Maison du Livre de Rodez.

(Tout savoir : www.talvera.org).

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Mémoires occitanes de La Talvera. Émile Grimal, “Cançons a la Barraqueta”