Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Santé. Les douches trop chaudes, mauvaises pour la peau

Santé. Les douches trop chaudes, mauvaises pour la peau

Au-delà de 39°C, on considère que l’eau de la douche est très chaude. C’est agréable, bien sûr, mais pour l’épiderme, une exposition à une telle température aquatique n’est pas bonne. En effet, «les bains et les douches chaudes peuvent provoquer l’inflammation de la peau, entraînant des rougeurs, des démangeaisons et même des brûlures», explique l’Université de Pittsburgh.

À lire : Pourquoi les allergies fatiguent ? 

L’eau trop chaude assèche en outre la peau en déséquilibrant la composition de l’épiderme. Celui-ci est alors dépourvu de ses huiles naturelles, du gras et des protéines qui maintiennent la peau saine et protégée des agressions extérieures. Elle devient alors plus vulnérable et s’irrite facilement. Résultat, le risque d’infection est plus élevé. Chez les personnes sujettes à des pathologies cutanées comme l’eczéma ou la dermatite atopique, l’eau chaude est encore plus à proscrire.

Il est donc préférable d’éviter au maximum les douches chaudes, surtout lorsqu’elles durent longtemps. Néanmoins, si vous ne souffrez d’aucune pathologie cutanée, il est aussi possible de s’en accorder de temps en temps, en compensant par des douches fraîches les autres jours. En effet, «celles-ci, même une ou deux fois par semaine, permettent de conserver l’hydratation cutanée», assure l’Université de Pittsburgh.

À découvrir : La cohérence cardiaque contre le stress

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Santé. Les douches trop chaudes, mauvaises pour la peau