Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Vu du Ciel. Les nouveaux touristes de l’Espace

illustation du Bulletin d’Espalion
Richard Branson, Jeff Bezos, Elon Musk en rêvaient, ils l’ont fait. Gagner l’Espace à bord d’un vaisseau spatial pour vivre une expérience extraordinaire que seuls quelques milliardaires sur la planète peuvent s’offrir. Mais cette semaine, le lancement pour la quatrième fois d’une navette de Space X emportant à son bord quatre Américains, non militaires, non astronautes et pour trois d’entre eux non milliardaires, est une grande nouveauté. La porte du tourisme spatial grand public s’est ouverte.
Ces quatre touristes vont laisser sans nul doute leur nom dans le grand livre de l’histoire aéronautique car pour la première fois en dehors des missions lunaires, ils ont volé à 500 km de la Terre soit 100 km de plus que la trajectoire actuelle de l’ISS.
Le commandant de l’expédition est bien entendu un riche chef d’entreprise qui a fait profiter trois personnes de cette expédition. Ils ont tous reçu une formation de base. L’expédition baptisée “Inspiration4” est partie de la mythique base de lancement 39A au Kennedy Center de la Nasa (Floride) célèbre pour les décollages des missions Apollo sur la Lune.
La capsule Dragon dans laquelle ils ont séjourné (8 m sur 4 m) a été modifiée avec un dôme en verre pour permettre une vision à 360° à 28 000 km/h. Sans problème jeudi matin (02 h 02 heure française) la fusée a conduit la navette à 80 km d’altitude puis s’est reposée comme à l’habitude sur une barge dans l’océan. Le vaisseau a poursuivi sa montée pour dépasser les 500 km.
Dans la nuit de samedi à dimanche le vaisseau a amerri au large des côtes de la Floride. Jared Isaacman (38 ans), le promoteur et financeur de l’opération est aussi un pilote d’avion expérimenté. Par contre les trois anonymes à qui il a offert le voyage sont des novices comme Hayley Arceneaux (29 ans), secrétaire médicale, rescapée d’un cancer, Chris Sembroski (42 ans) ancien militaire et Sian Proctor (51) professeure de sciences de la terre.
Même si la mission est “touristique”, durant leur voyage de nombreuses données ont été étudiées. On annonce même une future série documentaire sur Netflix.
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Vu du Ciel. Les nouveaux touristes de l’Espace