Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Cronica occitana. La Vergne - La Vèrnha

Cronica occitana. La Vergne - La Vèrnha
La chenille de la pyrale du buis.

Un article del Bulletin d'Espalion (10 de junh passat) anonciava l'obertura del terren de campatge de La Vergne, a Sant-Amanç. La Vergne : un nom qu'es evidentament l'adaptacion en francés del nom occitan vèrnha, que designa un luòc ont creisson naturalament d'arbres que se sonan en occitan los vèrns.
Lo vèrn, un arbre dels terrens aigaloses
La preséncia de l'article la mòstra qu'a l'origina aquel nom èra un nom comun ; de nom comun de luòc, es vengut un nom de persona : Lavergne/Lavernhe (l'article s'es pegat al nom). Lo nom vèrnha qu'es femenin (una vèrnha) es de la familha del nom vèrn/vèrnhe qu'es masculin e que designa l'arbre, un arbre que creis suls terrens aigaloses o a la broa dels rius per çò que li cal d'aiga. A la fin de l'ivèrn, abans de fulhar, fa de catons, puèi se desvolopan de pinhetas que revèrtan las pomas de pin mas que son pus pichonas, pas pus gròssas qu'una avelana. Lo vèrn es de la familha de dos autres arbres que creisson pel país : lo bèç e l'avelanièr ; totes dos fan de catons coma lo vèrn.
Lo fust del vèrn
Lo fust de vèrn a una particularitat : poirís pas dins l'aiga. Un còp èra, servissiá per far los pilars dels ponts de fust, los paissèls de las paissièras et tanben los rodets dels molins d'aiga o los esclòps. Aquel fust quand es ressat pren una color un pauc roja que se pèrd a mesura que seca. La rusca del vèrn, coma la del garric e del castanhièr, un còp bresada, l'emplegavan per tanar los cuèrs. Los fasián trempar dins una mescla d'aiga e de ruscas bresadas. Ara, s'emplegan mai que mai de banhs amb de sals d'alum e de cròme ; lo temps de tanatge es cort mas aquelas matèrias son bravament polluentas.
Alnus glutinosa
Es lo nom latin qu'utilizan los naturalistas per designar aquel arbre ; lo primièr mot es a l'origina del nom francés aulne/aunee lo segond fa referéncia a una particularitat : los borres e las fuèlhas novèlas d'aquel arbre son pegoses. Lo nom vèrn/vèrnhe es pas especific de l'occitan ; es d'origina gallesa : ven de verno [1] . Per de rasons que son pas de bon explicar, al nòrd d'una linha que va de Nantes al sud dels Vosges es la forma aulne que s'emplega e al sud d'aquela linha se tròban pas que de formas del tipe : vèrn/vèrnhe ; en Roergue, la forma mai correnta es vernhàs.
De noms de luòcs e de personas
Coma lo vèrn/vèrnhe/vernhàses un arbre corrent, los noms de luòcs e de personas que s'explican per referéncia a aquel nom se tròban un pauc pertot ; son generalament de derivats que designan los luòcs que i creisson aqueles arbres : (Lo) Vernet/(Lo) Vernhet ; La Verneda ; La Vernheta ; La Vernhièra ; La Vernada ; La Vernhassada… Coma o avèm senhalat aquí dessús, la preséncia de l'article mostra que son de noms communs. Los noms de familha mai corrents son : Verne(s) ; Vergne(s) ; Vernhe(s) ; Vernet/Vernhet ; Lavergne/Lavernhe… Aquelas formas son las adaptacions francesas de formas occitanas.
Un còp de mai, vesèm que per compréner lo nòstre environament, cal conéisser e compréner la lenga qu'es parlada sul territòri dempuèi mai de mila ans : l'occitan, una lenga que l'administracion francesa a desvalorizada en la considerant coma un patés (patois), valent a dire una lenga abastardida. Cossí que siá, l'occitan pòt pas èstre considerat coma un \"patoès\" !
Résumé
Comme beaucoup d'autres noms de lieux, le nom Lavergne représente l'adaptation en français d'un nom occitan à l'origine, ici La Vèrnha,qui désigne le lieu où poussent des arbres appelés vèrns en occitan, aulnes en français.
On trouve surtout des aulnes sur les terrains humides ou au bord des ruisseaux. À la fin de l'hiver, avant qu'apparaissent les feuilles, ils font des chatons, comme d'autres arbres de la même famille : les bouleaux et les noisetiers, par exemple. Les fruits ont la forme de toutes petites pommes de pin.
Le bois d'aulne ne pourrit pas dans l'eau ; il était utilisé pour les piles des ponts de bois, les pieux des chaussées, les roues des moulins… Une fois broyée, l'écorce de l'aulne, comme celle du chêne et du châtaignier servait à tanner les cuirs. Aujourd'hui, on utilise des produits chimiques, des sels d'alun ou de chrome, qui sont très polluants.
Le nom scientifique de cet arbre est : alnus glutinosa. Le nom latin alnus est à l'origina du nom français aulne et l'adjectif latin glutinosa précise une des particularités de l'arbre : ses bourgeons et ses jeunes feuilles sont collants. Le nom occitan vèrn/vèrnhe vient du gaulois verno [1] . Il est employé au sud d'une ligne qui va de Nantes au sud des Vosges. En Rouergue, la forme usuelle pour le désigner est vernhàs.
Comme le vèrn/vèrgne/vergnàs est un arbre courant dans la région, il est à l'origine de nombreux noms de lieux précédés ou non de l'article : (Le) Vernet ; (Le) Vernhet ; La Vernède ; La Vernhette ; La Vernière ; La Vernade… Ils désignent des lieux où poussent naturellement ces arbres. Quelques-uns de ces noms sont devenus des noms de famille : Vergne(s)/Vernhe(s) ; Vernet ; Lavergne…
Pour comprendre l'environnement végétal et plus généralement géographique, il faut connaître la langue parlée sur le territoire depuis plus de mille ans : l'occitan, une langue dévalorisée par l'administration française qui l'a considérée comme un patois, c'est-à-dire une langue abâtardie. En aucun cas, l'occitan ne peut être considéré comme un patois !!!
NB : Una de las fòtos presenta la camba d'un vernhàs jove, l'autra las fuèlhas e las pinhetas que permeton de reconéisser aquel arbre.
[1] Le gaulois, langue celtique peu écrite, n'a laissé que des traces infimes, quelques centaines de mots tout au plus. Il a été éliminé par le latin qui s'est implanté en Gaule avec la colonisation romaine. Celle-ci s'est mise en place à la suite de la conquête de la Gaule par Jules César (58-51 av. J.-C.).

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Cronica occitana. La Vergne - La Vèrnha