Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Agriculture raisonnée et durable. Marcel Mézy, l'homme qui redonne vie à la terre

«Les Trichoderma dans le Bozoulais, c'est génial !», c'est sur cette phrase énigmatique que débute ce livre consacré à Marcel Mézy, «sorte de Don Quichotte rouergat», comme le qualifie Patrick Le Roux, auteur de cette saga biographique. Les Trichoderma sont des champignons microscopiques, et le Bozoulais, un écosystème mis au point par ce «paysan-chercheur» de 79 ans, dont la «folle vie» fait l'objet de cet ouvrage paru le 14 octobre au Rouergue.

Agriculture raisonnée et durable. Marcel Mézy, l'homme qui redonne vie à la terre
C'est bien d'une vie hors norme dont il est question avec Marcel Mézy, natif de Gillorgues, sur ce causse où il vit toujours. C'est là qu'il a commencé d'aimer la terre, qu'il connaît d'instinct, avec ce «sixième sens au niveau du terrain», comme le dit de cet autodidacte sa laborantine, Pauline Blanquet, docteur en microbiologie, major de sa promo à l'INRA : «C'est l'avantage inestimable qu'il possède sur les chercheurs académique». Et qui lui a permis de mettre au point il y a plus de 35 ans un système unique de fertilisation basé sur l'action des micro-organismes. Un procédé qu'il n'a eu de cesse d'améliorer au fil des années, biologiste à l'instinct envers et contre les tenants des engrais chimiques.

«La troisième révolution agricole»


Cet espèce de super compost, dont très peu connaissent la recette, il l'obtient à partir de plantes et d'arbres cultivés à grande échelle sur les nombreuses terres qu'il possède un peu partout. Et comme l'explique Erwan Allain, son directeur des recherches, «ce serait difficile de faire le même produit que Marcel, il n'y a pas deux boulangers qui font le même pain». Entre Bozouls et le Nord-Aveyron, tout le monde a entendu parler de la Sobac et du fameux Bactériosol, que certains utilisent dans leur jardin, comme plus de 10.000 agriculteurs en France et dans le Monde. Mais combien savent que “L'Homo humus de l'Aveyron”, comme Le Monde titrait son portrait en double page, “Le visionnaire vert” (La Dépêche du Midi), ou encore “Le paysan qui perce les mystères de la terre” (Ouest-France), s'est un jour entendu dire par Marcel Mazoyer, aujourd'hui professeur émérite à AgroParisTech : «Marcel, ton produit, c'est la troisième révolution agricole», une expression reprise par le Télégramme de Brest dans un titre sur la Sobac ?
Qui sait que, depuis plus de vingt ans, Marcel Mézy bourlingue en Afrique et qu'il commence à être connu un partout dans le Monde ? Qui sait encore que Marcel Mézy est aujourd'hui le plus grand propriétaire de pur-sang arabes en France, avec près de 500 chevaux, auxquels il voue cette autre passion, également liée à la terre, depuis l'enfance ?
Cette aventure de Marcel Mézy, une histoire humaine dans laquelle figurent en bonne place la famille et des amitiés solides, c'est Patrick Le Roux qui nous la raconte. Ni tout à fait biographe ni purement écrivain, l'ancien de Libération et de L'Équipe, qui fut également le premier rédacteur en chef de notre hors-série Terres d'Aubrac, est surtout devenu un proche de Marcel Mézy. Le Breton, Saint-Cômois d'adoption, a parcouru plus de 70.000 kilomètres en France pendant 10 ans, pour aller à la rencontre de plusieurs centaines d'utilisateurs du procédé Mézy. Du but premier de développer l'image de la Sobac, le journaliste sportif, passionné de cyclisme et de voile, «après 11 tours de France des fermes a “ressenti” l'urgence de raconter le parcours de cet autodidacte qui voulait redonner vie à la Terre».
Un livre d'actualité en «ces années 2020, qui vont être décisives pour la planète».
Marcel Mézy, “L'homme qui redonne vie à la terre”, Patrick Le Roux, Le Rouergue, 144 pages, 17€.
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Agriculture raisonnée et durable. Marcel Mézy, l'homme qui redonne vie à la terre