Découvrez Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Vidéo. Manifestation des agriculteurs. Barrage filtrant à Rodez : le mouvement ne faiblit pas

Aveyron. Le mouvement ne faiblit pas. À Rodez ce jeudi 25 janvier, agriculteurs et agricultrices rejoints par la CGT ont fait entendre leurs revendications en organisant un barrage filtrant au rond-point Saint Félix / Saint-Éloi.

Vidéo. Manifestation des agriculteurs. Barrage filtrant à Rodez : le mouvement ne faiblit pas
Xavier Palous

Ce jeudi 25 janvier a marqué une nouvelle journée de mobilisation pour le monde agricole. Après le barrage du viaduc de Tanus par la FDSEA et les JA et les opérations escargot, la Confédération paysanne de l'Aveyron rejoint également les mobilisations. Si jusqu'à présent certains agriculteurs syndiqués avaient participé aux actions, pour la première ce jeudi, le syndicat agricole est à l'origine de l'une d'entre elles. 

À lire sur le même sujet : Mobilisation du monde agricole. La Confédération paysanne affirme son soutien

Postés au rond-point Saint-Félix ou Saint-Éloi, une cinquantaine d'agriculteurs se sont rassemblés pour organiser un barrage filtrant. Si les automobilistes ont été contraints de ralentir, l'ambiance est restée bon enfant. Avant d'arriver sur le rond-point, les conducteurs en plus des traditionnels tracts remis dans ce genre d'occasion, se sont vu donné quelques bonbons "En Macronie, la vie est tellement dure qu'il faut donner au moins un peu de lueur d'espoir, mais aussi des tracts pour l'agriculture paysanne et contre le libre-échange" explique un agriculteur.  

Au centre des revendications du mouvement : la tenue d'un moratoire sur les accords de libre-échange, à l'origine d'une concurrence jugée déloyale. Sara, membre de la Confédération paysanne, explique : "On est là pour demander à ce que l'on est une vie décente et dénoncer tous les accords de libre-échange qui aujourd'hui ne nous permettent plus de vivre." Aux côtés des paysans et des drapeaux de la Confédération paysanne, des syndicalistes CGT sont venus apporter leur soutien : "L'une des choses qui nous différencie de la FNSEA, c'est que nous avons une partie de la société civile derrière nous. En ce moment, la FNSEA a un discours flou, demandant la fin des normes environnementales alors que le mal-être paysan vient bien du revenu. Derrière, il faut bien des normes environnementales, on n'y coupera pas à la transition écologique" confie Sacha, co-porte-parole de la Confédération paysanne. 

Après les organisations représentatives, Gabriel Attal doit réunir ce jeudi les ministre de l'Agriculture, de la Transition écologique et de l’Économie. Des premières mesures devraient être annoncées dans la journée ou vendredi. Ce jeudi encore, FDSEA et Jeunes Agriculteurs se sont mobilisés dans le département, notamment sur l'A75, avec une opération escargot.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Vidéo. Manifestation des agriculteurs. Barrage filtrant à Rodez : le mouvement ne faiblit pas