Découvrez le Bulletin d’Espalion en illimité Découvrir les offres

Les bergers des abeilles. Entraygues : Les apiculteurs de 351 ruches fêtent la Saint-Ambroise

Les bergers des abeilles. Entraygues : Les apiculteurs de 351 ruches fêtent la Saint-Ambroise
Le doyen, le maire et Saint-Ambroise, patron des apiculteurs.

C’est désormais la tradition : les apiculteurs des environs se retrouvent à Entraygues, autour du rucher communal, pour fêter leur patron saint Ambroise, de la bouche duquel on vit sortir, lorsqu’il était au berceau, un essaim d’abeilles, présage de sa future éloquence.

351 ruches sauvées du désastre


Sans compter les absents excusés, seize apiculteurs amateurs totalisant trois cent cinquante et une ruches étaient réunis autour de Bernard Boursinhac, représentant le rucher communal, du Technicien Sanitaire Apicole du GDSA, Jean-Bernard Fayel, et d’Alain Teissier, co-président du syndicat départemental “l’Abeille de l’Aveyron”.
Pour conclure une année catastrophique pour la production de miel (sauf pour quelques ruchers d’altitude qui ont moins souffert), les bergers des abeilles se sont toutefois réjouis d’avoir pu, dans l’ensemble, sauver le cheptel à défaut de récolter le nectar. Ce sauvetage est en lien avec leur réaction adaptée à la disette due au gel d’avril et aux pluies de printemps, qui a nécessité un exceptionnel nourrissement à l’heure où normalement les avettes commencent à remplir les hausses.

A lire : Sortie familiale pour découvrir la production de miel

Les prédateurs de l’abeille


A l’inverse, le frelon asiatique a fait peu parler de lui… jusqu’en automne où on l’a vu revenir et s’attaquer aux ruches, avec peu de dégâts pour cette année. Toutefois les apiculteurs se sont intéressés à un nouveau modèle de piège à frelons très sélectif, laissant échapper tous les petits insectes pollinisateurs et les abeilles : l’essai n’a pas pu être concluant cette année en l’absence du prédateur et sera renouvelé dès le printemps.
Plus préoccupante est la lutte contre le varroa, cette puce qui attaque l’abeille et surtout le couvain, conduisant à la mort des larves ou aux malformations des abeilles nouveau-nées. Non seulement il résiste de plus en plus aux traitements, mais ceux-ci étant eux-mêmes des insecticides, ils ne peuvent pas être utilisés largement et ne répondent pas aux exigences de l’apiculture "bio". A part l’acide oxalique, qui n’est utilisable qu’en plein hiver, en l’absence de couvain, il n’existe pas de véritable alternative aux traitements recommandés par le GDSA (Groupement de Défense Sanitaire de l’Aveyron "la santé de l’abeille").

A lire : Lutte contre le frelon asiatique 

L’appui du syndicat


Le syndicat “L’abeille de l’Aveyron” prêtera un gaufrier à cire pour que les apiculteurs d’Entraygues puissent réutiliser la cire des opercules de leurs propres abeilles au lieu d’acheter les cires gaufrées du commerce qui ne sont pas sûrement exemptes d’additifs chimiques ou de pesticides.
La réunion s’est terminée par la dégustation du pain d’épices des abeilles de Sénergues et du jus de pommes d’Entraygues.
Une rencontre au rucher sera programmée fin décembre pour le traitement d’hiver par acide oxalique en dégouttement.

 

Prière laïque à Saint-Ambroise


Saint Ambroise de Milan,
Vois avec le Tout-Puissant
Qui, de là-haut nous surveille,
Qu’il protège nos abeilles
Dis-lui : les apiculteurs
N’ont, cette année, par malheur
Récolté que des misères,
Vu la météo austère
Dis-lui : nous sommes nombreux
Qui, sous la voûte des cieux
Travaillons pour satisfaire
Et nourrir la terre entière
Dis-lui : l’année à venir
Qu’il n’oublie pas de garnir
D’un bon nectar les fleurettes
Que suceront nos avettes
Dis-lui : pour nous rendre heureux
Afin d’exaucer nos vœux
Que l’an prochain les miellées
Abondent dans nos vallées
Saint Patron, nous t’implorons
Avec toi, nous chanterons
Ce doux refrain que fredonne
Un essaim lorsqu’il bourdonne.

A lire : Entraygues, la commune protège les abeilles 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au Bulletin Espalion
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Les bergers des abeilles. Entraygues : Les apiculteurs de 351 ruches fêtent la Saint-Ambroise