Samedi 03 Décembre 2022
Connexion
> Créer un compte
Nous Contacter Notre page Facebook Notre compte Twitter Notre compte Instagram

Histoire - 15/09/2022 - Histoire

Uxellodunum, dernier lieu de résistance face à l’oppresseur romain

cliquez ici pour agrandir l'image
Capdenac-le-Haut photographié depuis un ULM avec emplacement 
des anciens remparts d’Uxellodunum et des ouvrages romains. Photo Régis Najac

A Capdenac-le-Haut, ancien oppidum (1) gaulois qui porta, autrefois, le nom d’Uxellodunum, eut lieu le dernier acte de ce que Jules César a appelé, lui-même, la Guerre des Gaules (De Bello Gallico). En ce lieu, situé dans le département du Lot mais proche de celui de l’Aveyron, ont résisté avec opiniâtreté, pendant près de deux mois et face à 35.000 soldats romains, quelque 2.000 guerriers celtes (des Cadurques mais pas seulement, puisque s’y trouvaient aussi des troupes rescapées d’Alésia, dont certaines devaient très probablement être constituées de Rutènes (2)).

Avant même d’évoquer l’héroïsme des défenseurs d’Uxellodunum, rappelons brièvement ici ce que fut cette Guerre des Gaules qui, jusqu’à son dénouement final, dura sept longues années. Nous en profiterons également pour retracer l’épisode le plus sanglant du siège d’Alésia où s’illustrèrent nos ancêtres les Rutènes. La guerre des Gaules ...
Prolongez votre lecture

Pour lire cet article,
abonnez-vous pendant 1 mois
pour 6 € seulement.
Site et édition numérique.
Déjà abonné? Identifiez-vous
à la une
Abonnement et lecture
Articles les plus lus
Ces 7 derniers jours