Les chroniques - 27/01/2022 - Les chroniques

Les correspondances de Jean-Paul Pelras

Lettre à celle qui n’a pas pu dire Adieu à son mari

cliquez ici pour agrandir l'image
Madame, Il est parti hier soir et vous n’avez pas pu le voir une dernière fois. Vous n’avez pas pu prendre sa main dans la vôtre, vous n’avez pas pu échanger ces mots qui, dans les dernières nuances d’une vie, aident à franchir la frontière qui sépare l’irrémédiable de l’insaisissable. ...
Prolongez votre lecture

Pour lire cet article,
abonnez-vous pendant 1 mois
pour 6 € seulement.
Site et édition numérique.
Déjà abonné? Identifiez-vous
à la une
Abonnement et lecture
Derniers articles