Pays de Saint-Geniez - 13/01/2022 - Saint-Geniez d'Olt

Cinéma de Saint-Geniez

Projection du film “Madame Agar, née rue de Rodez à Pigüé en Argentine”

cliquez ici pour agrandir l'image
Juana Munguía est née en 1927 à Pigüé en Argentine. En 1939, elle vient à Rodez avec sa mère, d’origine aveyronnaise, pour voir ses grands-parents.

Samedi 15 janvier à 20h30, le cinéma de Saint-Geniez d'Olt projettera le film “Madame Agar, née rue de Rodez à Pigüé en Argentine”, un film de Julien Bresson et Jean-Philippe Savignoni. L'entrée est libre et une rencontre avec Julien Bresson aura lieu à l'issue de la projection. Julien Bresson évoquera le film sur France Inter ce vendredi 14 janvier à 12h30 dans Carnets de Campagne.

Juana Munguía est née en 1927 à Pigüé en Argentine, une ville fondée en 1884 par des colons aveyronnais. Elle grandit dans l’épicerie-café de son père, apprend l’hymne argentin et chasse les tatous la nuit comme les indiens de la Pampa…

En 1939, après un voyage en bateau de 4 semaines, Juana Munguía arrive à Rodez avec sa mère, d’origine aveyronnaise, pour voir ses grands-parents.

La guerre survient et elles sont bloquées en Aveyron. Déracinée, clandestine à Rodez, la jeune adolescente apprend le métier de photographe et découvre la guerre avec ses atrocités : en photos pour la gestapo et sur le "terrain" pour le massacre de Sainte-Radegonde…

A la fin de la guerre, elle rencontre son futur mari, Adrien Agar, et après son mariage, Juana Munguía devenue Jeanne Agar, décide de laisser repartir sa mère, seule, pour l’Argentine.

Elle devient en 1949, à 22 ans, la première femme photographe professionnelle de Rodez et forme rapidement son mari.

En 1969, c’est le “retour de la fille du pays” en Argentine, une grande manifestation est organisée, le lien entre le Rouergue et l’Argentine est recréé…

Le couple Agar continuera à œuvrer au rapprochement entre Rodez et Pigüé en initiant de nombreuses manifestations comme le jumelage des deux cités.

Aujourd’hui Jeanne Munguía Agar, a 93 ans et boit du maté argentin dans un quartier de Rodez, sous les yeux d’un tatou empaillé. Sa maison a de belles façades blanches et s’appelle “Villa Pigüé”.

Elle reconnaît avoir eu une vie mouvementée…

Un film de Julien Bresson et Jean-Philippe Savignoni, co-produit par Rodez Agglomération (Fiasco Productions • France • 82 minutes • 2020).

à la une
Abonnement et lecture
Derniers articles