Pays d'Espalion - 13/01/2022 - Saint-Côme-d'Olt

Entreprise du Patrimoine Vivant

Saint-Côme d'Olt : Frédéric Salé, le bottier distingué

cliquez ici pour agrandir l'image
Delinda, Soraya, Laurent et Frédéric dans l’atelier d’Aubrac-Bottier, avenue de Saint-Geniez, à Saint-Côme.

Frédéric Salé, le bottier saint-cômois, vient d'obtenir le label “Entreprise du Patrimoine Vivant”. Ce label, "une marque de reconnaissance de l’Etat pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire d’excellence", est attribué pour 5 ans. Il concerne environ 1.490 entreprises en France dont 26 en Aveyron, 5 dans le Cantal et 1 en Lozère.

Dernière venue dans ce club du savoir-faire, Prod'Aubrac et sa marque Aubrac-Bottier, qui arbore déjà le “Fabriqué en Aveyron”, rejoint d'autres entreprises artisanales du Nord-Aveyron et du Cantal voisin : les coutelleries Laguiole en Aubrac et Laguiole Village à Espalion, La Forge, Benoît L'Artisan et Honoré Durand à Laguiole, la chocolaterie de l'abbaye de Bonneval, la carrière Palat (lauze et schistes) à Saint-Hippolyte, Robert Bioulac & Fils (Les Toitures d'Auvergne) à Montsalvy, et la menuiserie Rozière à Bozouls.

C'est une belle marque de reconnaissance pour Frédéric Salé, installé depuis novembre 2018, dont la réussite rapide couronne plus de trente ans d'artisanat. Le bientôt quinquagénaire a d'ailleurs étoffé son équipe au fil du temps pour faire face à la demande grandissante de chaussures faites maison, dont 90% sont vendues sur place.

Après Soraya, sa première collaboratrice, une Saint-Cômoise avec qui il travaille depuis 2 ans, Fred a intégré Denalda il y 6 mois et Laurent ce mois-ci : elle est Albanaise, issue de la cordonnerie, et vit depuis 4 ans à Saint-Côme, et Laurent, de Golinhac, travaillait auparavant dans le cuir.

À lire aussi : Un baume aveyronnais pour vos chaussures

D'ici au mois d'avril, le carnet de commande est déjà plein de modèles à fournir : pour les hommes, modèles ville et campagne, ces derniers pouvant se décliner sur mesure pour les dames. Par ailleurs, Aubrac-Bottier propose un baume pour le traitement des cuirs qu'il a mis au point avec Caroline Pelon, de Sébrazac, et proposera dans un proche avenir des ceintures et ceinturons. Enfin, Fred Salé réfléchit déjà à la manière d'agrandir son atelier, dans lequel les clients ont plaisir à voir s'élaborer ses chaussures, mais dans lequel le bottier est un peu à l'étroit.

à la une
Abonnement et lecture
Derniers articles