Les chroniques - 06/01/2022 - Les chroniques

Gastronomie et savoir-faire

Rodez, les Italiens en font tout un fromage

cliquez ici pour agrandir l'image
Le hâloir de la Société Fromagère et Laitière de Rodez à Onet-le-Château : au fond, une publicité italienne : “La forma del benessere mediterraneo”.

Le deuxième fromage aveyronnais derrière le Roquefort est un transfuge dont la production est presque exclusivement destinée à l’export. Dans le Sud de l’Italie, le “Rodez”, vrai-faux parmesan français, parfume depuis un demi-siècle la cuisine des Pouilles : dans cet insolite jumelage gastronomique franco-italien, il incarne le “bien-être méditerranéen”, jusque dans les spots TV.

C’est un repas au restaurant le Saint-Damien, à Saint-Côme, qui a relancé la rédaction d’un article laissé en suspens depuis le premier confinement : en entrée, un haddock fumé agrémenté de copeaux de “Rodez” rappelle à mon souvenir ce fromage, parfois appelé “Vieux Rodez”, dont je fais partie des amateurs. ...
Prolongez votre lecture

Pour lire cet article,
abonnez-vous pendant 1 mois
pour 6 € seulement.
Site et édition numérique.
Déjà abonné? Identifiez-vous
à la une
Abonnement et lecture
Derniers articles