Les chroniques - 30/12/2021 - Les chroniques

Hommage à un ancien buronnier

Benoît Falq, rol croqueur de sucre, cantalès mangueur de fourme, un texte inédit d'Yves Garric

cliquez ici pour agrandir l'image

De l’avis des anciens buronniers eux-mêmes comme des fins connaisseurs de l’Aubrac, le livre Paroles de burons que publia en 2001 Yves Garric aux ÉdiCons Fil d’Ariane reste l’ouvrage de référence sur la question des hommes de montagne. Celui qui constitue l’étude la plus approfondie et, surtout, la plus vraie. Cet ouvrage est déjà un “collector”. Si vous le possédez, conservez-le précieusement. Si vous ne l’avez pas et si vous arrivez encore à le trouver dans les rares librairies où il est encore disponible ne ratez pas l’occasion.

Le portrait de Benoît Falq qu’Yves Garric offre aujourd’hui aux lecteurs du Bulletin d’Espalion aurait eu sa place dans ce livre s’il avait été réalisé avant sa parution. C’est un témoignage irremplaçable sur la dernière période des burons, alors que des changements de mentalité étaient déjà à l’œuvre.

Nous vous laissons découvrir le parcours de cet ancien buronnier, Benoît Falq donc, né au hameau des Mazes, sur la commune d’Aurelle-Verlac, et décédé voici deux ans à Espalion.

Il est trois heures du soleil, par cette matinée tout à peine naissante du printemps 1934. Mais, de l’astre du jour et de ses revigorants rayons toujours très appréciables en cette saison et à cette altitude, on risque fort de devoir se passer. Tout contre les lauzes, en effet, juste ...
Prolongez votre lecture

Pour lire cet article,
abonnez-vous pendant 1 mois
pour 6 € seulement.
Site et édition numérique.
Déjà abonné? Identifiez-vous
à la une
Abonnement et lecture
Derniers articles